Accusé de racisme, Lilian Thuram se défend


Accusé de racisme, Lilian Thuram se défend

Appelé à évoquer les cris de singe adressés à Romelu Lukaku et la question du racisme dans le football, Lilian Thuram a livré un avis tranché dans le quotidien italien le Corriere dello Sport.

“Il est nécessaire d’avoir le courage de dire que les Blancs pensent être supérieurs et qu’ils croient l’être”. Une phrase assimilée par certains à du racisme anti-blanc. Face à l’ampleur de la polémique, l’ancien international français s’est expliqué au micro de RTL et assure que cette déclaration a été “sortie de son contexte”.

Parole à la défense. Cible de nombreuses critiques après la publication de son interview accordée au Corriere dello Sport, Lilian Thuram ne s’est pas caché. Quelques heures seulement après la naissance de la polémique, l’ancien Bleu a accepté de commenter ses propos controversés au micro de RTL France.

“La phrase a été sortie de son contexte”, entame-t-il. “On a fait un amalgame de mes questions sans mettre les réponses”.

“Je parle des supporters”

“Les personnes en capacité de faire des bruits de singe à un Noir sont racistes, ont un complexe de supériorité. Elles sont encore dans la hiérarchie du passé et pensent que cette hiérarchie est juste”, poursuit-il avant d’assurer ne pas faire de généralité et ne pas viser ” toutes les personnes blanches de la Terre”. “Je parle de supporters racistes”.

Lilian Thuram confie que cette polémique le “touche”. “Cela ferait plaisir à beaucoup de personnes de me mettre dans la catégorie raciste (…) Parfois j’interviens dans l’espace public avec des questionnements qui peuvent déranger.”