Amadou Sagna, buteur prolifique et supersonique


Amadou Sagna

Le public venait à peine de prendre place dans les stades de Gdynia et Lublin, peu après 18h00 (heure locale), quand Amadou Sagna marque le premier but du Mondial après seulement 9 secondes.

L’arbitre lève le bras et siffle le début de la rencontre à Lublin. Le Sénégal met le ballon en jeu sous les applaudissements du public venu assister au coup d’envoi de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA, Pologne 2019. Tahiti tente de prendre ses marques.

Les Lionceaux entrent dans le match de façon classique : ballon adressé vers l’arrière, récupéré par un milieu déjà tourné vers ses attaquants occupés à jauger la défense adverse. Sans y penser à deux fois, il envoie le cuir vers l’avant, en cherchant une faille ou au moins à l’éloigner de sa surface.

La suite est le but le plus rapide de l’histoire de la Coupe du Monde U-20 de la FIFA. Amadou Sagna récupère du droit une passe de la tête d’Ibrahima Niane, puis propulse le ballon dans les filets du gauche, au nez et à la barbe de deux défenseurs tahitiens et du gardien Moana Pito.

Le tout à la 10ème seconde, quatre de moins que le record établi par le Nigérian Monday Odiaka en 1985. « C’est un vrai bonheur d’avoir battu le record du but le plus rapide », avoue-t-il à FIFA.com à l’issue de la rencontre, encore dans l’adrénaline du match et tout à sa joie.

Prolonger le plaisir

L’histoire ne s’arrête pas là. Il a de nouveau fait parler la poudre une demi-heure plus tard, avant de sceller le score à la 59ème minute pour inscrire un triplé à son compteur. « Marquer trois buts est aussi spécial. Mais je ne peux pas m’en attribuer le mérite. Notre collectif fonctionne très bien. Le mérite revient à tous ceux qui ont joué ce soir. »

Sagna est cependant conscient que son équipe vient à peine d’entamer un parcours qu’elle entend poursuivre jusqu’au 15 juin. Et s’il n’oubliera sans doute jamais cette soirée, il lui faut déjà penser au match suivant, qui opposera le Sénégal à la Colombie.

« Nous sommes très heureux de notre victoire, car elle récompense notre préparation. Nous devons rester sur cette voie et nous concentrer sur les deux matches de groupe à venir. Pour l’instant, je suis simplement très heureux », conclut-il.