Bénin et Guinée-Bissau se quittent dos à dos


Bénin et Guinée-Bissau se quittent dos à dos

Un, deux, trois 0-0. Ni le Bénin ni la Guinée-Bissau n’ont su faire la différence dans le dernier match de la deuxième journée de la CAN. Les deux nations manquent l’occasion de prendre une option sur une place de meilleur troisième.

Ce n’est pas un samedi qui restera dans les annales du football africain. 3 matches, 0 but, et un champ lexical qui reviendra de la bouche de ceux qui ont vu les matches : l’ennui. L’enjeu était important, pour le Bénin et la Guinée-Bissau, qui pouvaient dans un premier temps prendre la deuxième place du groupe F au Ghana et recoller au Cameroun, mais aussi se positionner parmi les prétendants aux rangs qualificatifs de meilleur troisième. Ennuyeuse, cette partie ne fait finalement pas les affaires des deux pays, non favoris, et qui devront cravacher. Le Bénin a pourtant essayé, à l’image de Steve Mounié – voir plus bas -, se procurant quelques belles opportunités sans pour autant parvenir à tromper la vigilance du gardien Jonas Mendes. Qui n’a pas trop eu à s’employer, tout comme son homologue Fabien Farnolle. De son côté, la Guinée-Bissau a voulu opérer en contre, avec plus ou moins de succès, ne cadrant aucune frappe.

Mounié dangereux, en vain

Dans ce marasme, un homme demeurait pourtant intéressant offensivement : Steve Mounier. Seul problème, être performant dans la surface adverse ! On retiendra par exemple cette tête non cadrée de l’ancien attaquant de Montpellier (75e), parfaitement servi par Stéphane Sessegnon sur coup franc. Quant à Michael Poté, double buteur lors du premier match face au Ghana, il n’aura su se mettre en évidence malgré des efforts constants. Les Ecureuils du Bénin nourriront certainement quelques regrets, et il faudra décrocher un bon résultat face au Cameroun pour espérer une qualification.