CAN : Joseph Antoine Bell demande à Sadio Mané de prendre position

Sadio Mané

CAN : Joseph Antoine Bell demande à Sadio Mané de prendre position et raconte une anecdote sur la mentalité des clubs européens.

L’ambiance entre le football africain et les clubs européens est montée. Jürgen Klopp qualifiant la CAN de « petit tournoi », Luciano Spaletti de « monstre invisible », la lettre envoyée par l’Association des Clubs Européens à la FIFA est venue détériorer une situation qui devrait laisser des traces.

« Sachez que chacun aime sa mère même si elle est couverte de gales »

Demandant à Sadio Mané de prendre position, Joseph Antoine Bell a récemment raconté une anecdote sur le guinéen Titi Camara et le français Laurent Blanc, datant de la période où ils évoluaient tous les trois à Saint-Étienne en France. Le coup de griffe du Lion Indomptable :

« Il y a des matches en Afrique. Moi, je dois venir jouer au Cameroun, on ne peut rien me dire, Titi Camara doit aller jouer en Guinée et Laurent Blanc, le sélectionneur de l’équipe de France (2010-2012) qui est mon partenaire, Titi est très en forme, et il lui lance comme ça : « Titi, si tu pouvais ne pas aller à Conakry avec la forme actuelle, tu risques de te blesser là-bas » ».

« La minute d’avant, et c’est moi qui lui fait la remarque : « Mais Lolo t’es pas sérieux ! » Dans un vestiaire de footballeur ça paraissait rien du tout, mais moi qui avait une autre éducation, je lui ai dit : « Mais Lolo, tu ne te rends pas compte, tu viens de dire à (Christophe) Deguerville félicitation parce qu’il est sélectionné en Équipe de France Espoir et il va jouer un match amical en Tunisie. Camara a un match de compétition en Afrique, j’espère que tu es au courant que la Tunisie c’est en Afrique. Donc Camara lui il va jouer pour la Guinée, un match officiel et tu lui demandes s’il pouvait ne pas y aller. Mais Lolo, il faut être sérieux. Sachez que chacun aime sa mère même si elle est couverte de gales », a poussé le JAB dans l’émission « Cartes Sur Table » de la chaîne camerounaise STV, avant de chuter, exhortant ses frères africains à se faire respecter :

« Vous comprenez donc. Hors, Laurent Blanc est le dernier que je vais soupçonner de racisme. C’est juste un problème d’éducation. Ces gens là ont été élevés naturellement à ne pas nous respecter. Donc si nous ne le faisons pas nous-même, ils ne nous respecteront jamais. Donc lorsque Jürgen Klopp parle, c’est vrai que Sadio Mané n’est qu’un joueur, mais il est un joueur vedette, donc s’il ne prend pas position pour dire à son entraîneur attention… »

« À l’époque j’avais dit à Titi, j’avais dit à Laurent, est-ce que tu sais où Titi va vivre à la fin de sa carrière ? Il va vivre en Guinée. Donc ne lui apprend pas à jeter la Guinée aujourd’hui parce qu’il est à Saint-Étienne. Et ça n’a pas duré. Titi Camara est rentré en Guinée. Il a même été ministre des sports en Guinée », a conclu Joseph Antoine Bell. Une vidéo partagée par le journaliste camerounais Thierry Ngogang sur son compte Twitter.