CAN 2019 : Ahmad Ahmad soutient le Cameroun et tacle les Comores


Cameroun

Le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Ahmad Ahmad, soutient que la requête des Comores face au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de faire éliminer le Cameroun de la CAN 2019 ne saurait être prise en compte en l’état.

Dans un entretien accordé à la chaîne de télévision panafricaine Afrique Média, le président de la Confédération Africaine de Football (CAF), Ahmad Ahmad, a commenté le recours des Comores contre l’instance devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) afin de demander l’exclusion du Cameroun de la CAN 2019.

«Les Comores doivent changer de discours. Ils sont quatrièmes de leur groupe. Même s’ils estiment que le Cameroun ne mérite pas d’être à la CAN, le Cameroun vient de démontrer sur la pelouse qu’il mérite la qualification. Tout doit d’abord se jouer sur le terrain » a affirmé Ahmad avant d’ajouter :

« L’article 92 ne s’applique pas »

« Quant à la victoire sur le papier, il faut vraiment des irrégularités pour que cela soit pris en compte. Notre règlement est clair. L’article 92 parle d’un retrait et d’un désistement. Et juridiquement ce n’est pas le cas. Donc l’article 92 ne s’applique pas. C’est la CAF qui a décidé de reporter la CAN du Cameroun, et de faire ce glissement (désormais en 2021, ndlr). C’est un report, pas une annulation de la CAN au Cameroun. Le Cameroun n’est pas frappé par cet article que les Comores veulent utiliser. Et faute de texte bien clair là-dessus, c’est le comité exécutif qui prend la décision» conclut le président de la CAF.

La réponse comorienne est attendue avec curiosité…