Face à l’Espanyol, Messi porte encore le FC Barcelone (2-0)

Le Barça a été loin d’être inspiré face à son voisin de l’Espanyol. Les Blaugrana ont dû attendre la 72e minute et un coup franc de l’injouable Lionel Messi pour empocher une nouvelle victoire en Liga. La Pulga doublant la mise en toute fin de partie (2-0). Le titre de champion se rapproche toujours plus.

Sans briller, le FC Barcelone a fait le travail au Camp Nou et a su se défaire d’un Espanyol tenace pendant une bonne heure de jeu. Solides en défense malgré la non-titularisation de Samuel Umtiti, les Blaugrana ont été patients et ont pris leur temps pour relancerproprement et ainsi limiter les déchets techniques (87% de passes réussies). Résultat des courses, après une première période plutôt fade (seulement deux ratés de Messi, une frappe lointaine de Rakitic et une déviation d’un défenseur sur son gardien à se mettre sous la dent), les Pericos tenaient le match nul. Mais la chanson était différente au retour des vestiaires, où Lionel Messi a pris le match à son compte. Après avoir converti un coup franc bien placé qu’il avait lui-même obtenu (1-0, 72e), il doublait la mise sur un contre, bien servi par Malcom au point de penalty (2-0, 89e). Tout bonnement inarrêtable.

Philippe Coutinho (encore) fantomatique

En l’absence d’Ousmane Dembélé, encore juste physiquement, c’est Philippe Coutinho qui était chargé d’animer l’attaque barcelonaise avec Messi. Une occasion en or pour le Brésilien d’enfin se montrer, lui qui réalise jusque-là une saison extrêmement décevante. Malheureusement pour lui, il n’en a pas profité. Transparent, il a été incapable de faire la différence sur son côté gauche. La seule fois où il s’est montré dangereux, c’était sur une passe pour Malcom qui voyait sa tentative être repoussée par le gardien (62e). La minute précédent cette fulgurance -sa seule du match- il manquait une énorme occasion. Lancé seul dans le dos de la défense, il hésitait entre la passe et le tir et envoyait la balle au second poteau pour personne (61e). En seconde période, Malcom a fait une excellente entrée sur le côté gauche (replaçant alors Coutinho dans l’entrejeu). C’est d’ailleurs lui qui centrait en retrait sur le deuxième but de Messi (89e) De quoi donner des maux de tête à Ernesto Valverde pour ses futures compositions.