Abdou Diallo explique pourquoi il a préféré le Sénégal à la France

Abdou Diallo explique pourquoi il a préféré le Sénégal à la France

International sénégalais depuis le rassemblement de mars, Abdou Diallo a expliqué son choix concernant sa carrière internationale dans un entretien pour l’Equipe. Le défenseur du PSG a côtoyé les équipes de France de jeunes depuis le début de sa carrière.

Abdou Diallo ne portera plus le maillot de l’équipe de France. Capitaine des Espoirs tricolores par le passé, le défenseur du PSG a choisi de représenter le Sénégal, avec une première sélection dimanche face au Congo (0-0), lors de l’avant-dernier match des qualifications pour la CAN 2022.

Alors que les « Lions de la Téranga » sont qualifiés pour cette prochaine Coupe d’Afrique des Nations, qui se déroulera au Cameroun du 9 janvier au 6 février 2022, Diallo semble en bonne position pour être un pion essentiel du sélectionneur Aliou Cissé.

« J’ai senti que j’étais voulu et attendu. Tout me semble très naturel. On m’a super bien accueilli, a expliqué Diallo sur ses débuts dans un entretien pour l’Equipe. Je suis arrivé très humblement. Le premier hymne, je repensais à mon enfance, quand mon père célébrait toutes les victoires du Sénégal et je me suis dit: ‘Ah ouais, maintenant, c’est moi.. »

« Je me sens français et sénégalais »

Le choix de Abdou Diallo en a surpris certains, alors qu’il pouvait potentiellement prétendre à une place en équipe de France. D’autant plus après avoir réalisé tout son parcours chez les jeunes français. Mais possédant la double-nationalité, le joueur de 24 ans a finalement choisi le Sénégal.

« Dans la tête des gens, j’étais français, point. Si on m’avait posé la question avant, j’aurais répondu: ‘Oui, je suis franco-sénégalais.’ Les gens ont peut-être l’impression que ça tombe du ciel comme ça. Je me sens français et sénégalais, s’est justifié Diallo. J’ai toujours été cet Abdou-là en fait. Ce n’est pas quelque chose de bizarre. C’est naturel. C’est un maillot qui représente beaucoup pour moi. »

Non-retenu pour l’Euro Espoirs 2019, Abdou Diallo explique avoir passé des vacances cet été-là au Sénégal: c’est là qu’il a compris qu’il voulait représenter ce pays. Transféré au PSG le même été en provenance du Borussia Dortmund, le défenseur ne s’est pas encore définitivement imposé comme un titulaire indiscutable.

« Passer d’une sélection à une autre, c’est notre droit »

De là à craindre de ne pas pouvoir être sélectionné avec les Bleus? « Ce n’est pas un manque d’ambition ou une crainte. J’étais dans la position idéale pour penser aux Bleus. Si demain, pendant six mois, je pète tout à Paris, forcément l’équipe de France se serait intéressée à moi, nuance Diallo. Ça en dérange certains que des joueurs puissent passer d’une sélection à une autre. Mais c’est comme ça, c’est notre droit, notre identité. On ne peut pas se renier. On ne veut pas se renier. Personne ne m’enlèvera ma double culture. C’est ma force. »