Algérie : Après Djamel Belmadi, au tour de Hilton de tacler Andy Delort

Algérie : Après Djamel Belmadi, au tour de Hilton de tacler Andy Delort

Sous les feux des critiques depuis son refus de rejoindre son pays l’Algérie pour les éliminatoires de la Coupe du Monde au Qatar, Andy Delort n’a pas fini d’esquiver les pierres. Derrière la reprise de volée de son sélectionneur, Djamel Belmadi, un de ses coéquipiers de Montpellier, Vitorino Hilton, l’a chargé.

« Tu regardes Nice depuis plusieurs années, on finit devant eux quasiment à chaque fois »

Le défenseur brésilien à la retraite n’a pas du tout digéré le départ de Andy Delort à Nice. Supporter attitré du MHSC, Hilton a été très dur avec le champion d’Afrique. Sur les ondes de la radio locale, l’Auriverde a sorti son plus gros tacle pour l’actuel niçois :

« Côté supporter, a expliqué Hilton, tu as un joueur qui fait des déclarations qu’il veut rester au club et qui ne reste pas, c’est normal que les supporters ne soient pas contents. J’étais surpris car le départ de Gaétan était prévu. Quand j’ai annoncé ma retraite, il m’a appelé pour me féliciter pour ma carrière et il m’avait dit qu’il avait des propositions et qu’il voulait partir. Delort, avec tout ce que le club lui a proposé comme le brassard, et au final, il part, ce n’est pas bon pour lui. Quand on a des joueurs avec son talent, on souhaite qu’il reste avec nous parce qu’il fait du bien pour l’équipe. Je lui aurais dit de rester au club si j’avais été là. Après il faut voir la proposition financière et le projet de carrière qu’il a eu. Il part à Nice, ce n’est pas l’OM, Lyon ou le PSG. Tu regardes Nice depuis plusieurs années, on finit devant eux quasiment à chaque fois ».

Nice, un choix qui peut se comprendre

Cependant, malgré les critiques de Vitorino Hilton, on peut comprendre qu’Andy Delort veuille partir. Avec un entraîneur champion de France en titre, Christophe Galtier, Nice vise l’Europe, la Ligue des Champions, voire le titre. Que l’ancien capitaine montpelliérain y signe, n’est donc pas forcément une erreur. Nouveau riche, l’OGC a de l’argent et des ambitions pour le nourrir.