Angleterre : La Premier League menacée par le COVID-19

Angleterre : La Premier League menacée par le COVID-19

La crise sanitaire n’a pas fini de secouer le Vieux Continent. L’Europe reste tancée par ce virus qui ne cesse de freiner ses activités. Même le sport qu’on voyait renaître semble retomber dans ses travers. La Premier League en est l’illustration même. Le championnat anglais a déjà connu deux matches reportés(Everton – Manchester City et Tottenham – Fulham ) et pourrait bien subir plus.

Des entraîneurs partagés

Arrêter la Premier League ? Continuer ? Le débat bat de l’aile en Grande Bretagne. Les uns et les autres s’opposent pour faire appliquer leurs avis. Certains rejettent complètement l’idée d’une pause à l’image de Solskjaer : « Je ne vois pas l’intérêt de faire un break, quel que soit son nom. Quand allons-nous jouer les matches ? » Quand d’autres ne veulent pas mourir de COVID comme Sam Allerdyce :

« Quand j’entends les infos et que la nouvelle variante du virus se transmet plus rapidement, nous devons prendre la seule bonne décision, qui est d’interrompre la compétition. J’ai 66 ans et la dernière chose dont j’ai envie est d’attraper le virus. Garantir la santé de tout le monde est la chose la plus importante à faire. »

Une tradition abolie ?

Hasard du calendrier, cette colère arrive à un moment clé de la Premier League : le Boxing Day. Véritable tradition, c’est son essentialité qui est aujourd’hui contestée par l’acharnement du Corona.

L’an passé, des voix s’élevaient déjà pour abolir ces « heures supplémentaires » qui distinguent la première ligue britannique de ses compères. Si elle avait fait un break comme les autres, peut-être qu’on n’assisterait pas à cette recrudescence des cas dans ses locaux. Le Boxing Day va-t-il survivre à ces difficultés ? Pas pour le moment. Dans un communiqué paru ce mercredi, la PL est claire là-dessus :

« La Premier League n’a pas prévu de suspendre la saison. Nous avons confiance dans les protocoles, anti-coronavirus, pour permettre aux matches de se dérouler. Nous avons le total soutien du Gouvernement »