Antonio Rüdiger victime de propos racistes

La rencontre de Premier League entre Tottenham et Chelsea (0-2), ce dimanche, a été marquée par des propos racistes lancés en tribunes à l’encontre de Antonio Rüdiger.

A la 80e minute de jeu, le speaker du stade, sur demande de l’arbitre, a diffusé un message pour faire cesser ces comportements inadmissibles. « Tony Rüdiger est venu me voir et m’a dit qu’il avait entendu des propos racistes à son encontre. Alors, je l’ai signalé directement à l’arbitre et je l’ai laissé faire son travail », a expliqué Cesar Azpilicueta, le capitaine des Blues, après la rencontre.

« Nous devons travailler ensemble pour éradiquer le problème. C’est un problème dans la vie et le football », a poursuivi le défenseur espagnol. « Nous ne voulons pas cela dans un match », a pour sa part déclaré Frank Lampard, l’entraîneur de Chelsea, qui s’est toutefois montré peu enclin à quitter le terrain, affirmant que les faits devaient d’abord être établis. « Je suis déçu que des choses comme ça puissent encore arriver », a ajouté José Mourinho, le coach de Tottenham, tandis que le défenseur des Spurs Toby Alderweireld a déclaré que les joueurs étaient « dégoûtés ».

Les Spurs ont publié un communiqué dans la soirée pour annoncer « une enquête approfondie en liaison avec Chelsea et ses joueurs. Aucune forme de racisme n’est acceptable et n’est tolérée dans notre stade. Nous prenons ces allégations avec extrêmement de sérieux et nous prendrons les mesures les plus fortes contre chaque individu s’étant comporté de la sorte, y compris des interdictions de stade », a écrit le club londonien.