Ballon d’or : pour Gourvenec, c’est Karim Benzema et personne d’autre

Ballon d’or : pour Gourvenec, c'est Karim Benzema et personne d'autre

Rien ni personne ne résiste plus à Karim Benzema. L’attaquant du Real Madrid continue de faire l’unanimité chez les observateurs du football. Dorénavant, nombreux sont ceux qui lui promettent le Ballon d’or.

Selon Gourvenec, Karim Benzema « a l’étoffe pour remporter ce trophée »

Parmi eux on va citer un autre entraîneur : Jocelyn Gourvenec. Le patron tactique de Lille fait de Karim Benzema son Ballon d’or sans réfléchir. Récent vainqueur de la Supercoupe de France, il ne vote certes pas mais peut influencer sur le scrutin avec sa voix :

« Ce sont souvent des joueurs qui ont remporté des titres qui sont couronnés, a rappelé Jocelyn Gourvenec en conférence de presse. Un seul, à ma connaissance, a remporté la Ligue des champions et l’Euro (Jorginho). Karim Benzema a remporté la Ligue des nations. C’est un joueur exceptionnel et cela ne date pas d’aujourd’hui. Ce qu’il a fait en Ligue des nations est du niveau du Ballon d’or. Il sait tout faire et fait tout très bien. Pour les jeunes, il est intéressant de voir et d’observer ce qu’il fait. Comment il court. Pour récupérer les ballons quand son équipe défend. Comment il se rend disponible en phase offensive quand la France a le ballon. Il a l’étoffe pour remporter ce trophée. Et je serais très heureux si tel était le cas cette année. Mais je ne vote pas. »

La Ligue des Champions avant le Ballon d’or

Toutefois, avant la remise du Ballon d’or, le Real Madrid devra se relever de ses trois matches de suite sans victoire. Tenu en échec par Villareal (0-0), battus par le Sheriff Tiraspol (1-2) et l’Espanyol de Barcelone (2-1), les Merengues sont forcés de rebondir contre le Shaktar Donetsk en Ligue des Champions et Karim Benzema tire déjà la sonnette d’alarme :

« C’est un match décisif, a reconnu Karim Benzema. Nous devons aller là-bas et gagner après le match contre Sheriff. Nous avons bien joué, avec des occasions, mais nous avons perdu. Nous devons y aller et gagner. Puis vient le Clasico, qui est différent, mais très important pour nous. »