Barcelone : Ronald Koeman fous de rage : « Que s’est-il passé ? »

Barcelone : Ronald Koeman fous de rage :

De retour sur le banc après sa sanction, Ronald Koeman a vécu le match nul du FC Barcelone aux premières loges mardi soir contre Levante en Liga.

Les hommes de Ronald Koeman n’ont pas pu faire mieux que le nul contre Levante mardi soir, et ont perdu l’occasion de prendre provisoirement la tête en attendant les matchs de l’Atlético Madrid et le Real Madrid. En cas de victoire des Colchoneros ce mercredi, le Barça serait distancé à quatre points du leader à trois journées de la fin.

Loin de chercher des excuses, Ronald Koeman a admis une part de responsabilité dans ce résultat et a compris que son poste soit remis en question. « Les entraîneurs sont toujours remis en question. Il est normal qu’après la deuxième mi-temps, il y ait des questions. Nous sommes déçus et nous nous demandons ce qui s’est passé en seconde période. Nous devons aller de l’avant. Nous devons nous préparer pour la saison prochaine », a-t-il expliqué.

Au sujet du match, Ronald Koeman a souligné : « Nous avons été bons en première mi-temps, avec un bon rythme et de l’intensité, et nous avons dominé au tableau d’affichage. Mais en deuxième mi-temps, nous avons perdu beaucoup de ballons dangereux, nous avons baissé notre intensité. Nous avons fait beaucoup d’erreurs en défense. Nous n’étions pas attentifs. Après le 2-2, nous avons réagi et marqué, mais c’était facile pour eux de marquer. Trois buts en 45 minutes, ce n’est pas le niveau de Barcelone. »

Il a également évalué les chances de son équipe pour le reste de la saison de championnat. « L’objectif était de gagner les trois matchs et d’espérer que quelqu’un perde des points, mais maintenant c’est très compliqué », a-t-il déclaré.

« En tant qu’entraîneur, vous êtes responsable. À la mi-temps, nous avons parlé de nous améliorer en défense et de ne pas baisser l’intensité. Je suis sonné. Nous avions des espoirs. Nous menions 0-2. Nous nous nous attentions pas à un match nul », a conclu Ronald Koeman.