Bartomeu, Espanyol et le Real Madrid : Gerard Piqué détruit ses ennemis

Bartomeu, Espanyol et le Real Madrid : Gerard Piqué détruit ses ennemis

Josep Maria Bartomeu n’est plus le président du FC Barcelone, mais son esprit demeure chez les Blaugrana. Gerard Piqué garde un très mauvais souvenir de ce dirigeant, qu’il va détruire en même temps que le Real Madrid et l’Espanyol de Barcelone, les clubs ennemis.

« Pourquoi suis-je en colère contre Bartomeu ? »

Interviewé sur The Wild Project, une chaîne YouTube, le défenseur catalan Gerard Piqué n’a pas épargné le prédécesseur de Joan Laporta. Gerard a piqué Bartomeu, et ça fait très mal :

« C’est une personne dont les doutes ou le fait de vouloir faire plaisir à tout le monde l’ont amené à ne pas savoir dire non, ne pas savoir gérer les problèmes. Ces derniers temps, nous ne l’avons jamais vu à la Ciudad Deportiva (le centre d’entraînement du Barça, ndlr). Pourquoi suis-je en colère contre Bartomeu ? Il m’a menti au visage avec le Barçagate. Le club fait appel à des services pour critiquer les joueurs. Il nous dit en face à Leo (Messi) et à moi qu’il ne savait rien. Nous lui avons dit qu’on acceptait de croire qu’il ne savait rien et nous espérions qu’il prendrait les mesures appropriées. Et puis je découvre qu’il savait tout. Qu’il m’ait menti en face dans un événement aussi grave… qu’il vienne et demande pardon. Je suis sorti comme un con dans les médias pour le défendre », a regretté Gerard Piqué.

FC Barcelone : L’énorme risque pris par le défenseur Gerard Piqué

« J’ai autant d’argent que le budget de l’Espanyol »

Durant cet entretien, Gerard Piqué a également évoqué cet esprit de fêtard qui l’a longtemps habité. Vannant les rivaux de l’Espanyol de Barcelone en passant, il promet d’avoir tout arrêté. « Les enfants et la famille m’ont donné cinq ans de carrière en plus. Je suis plus tranquille. Mais on peut boire avec modération. Moi j’aime me prendre un whisky-Coca », avoue l’ancien joueur de Manchester United, avant de comparer les Pericos au Real Madrid pour se défouler :

« Ça fait longtemps que j’ai autant d’argent que le budget de l’Espanyol, ajoute Gerard Piqué. Je préfère aller jouer sur le terrain de l’Espanyol qu’à Madrid. Je suis content quand l’Espanyol monte en première division parce que je vais y aller pour jouer. J’aime y aller, entrer sur le terrain, être sifflé, conspué. Tu ris et ça les énerve encore plus. Il n’y a rien de tel dans le monde. Je dirais que c’est mieux que le sexe. J’apprécie ce match beaucoup plus que celui contre Madrid. C’est une rage contenue. À Madrid, ce sont des gens un peu prout-prout. »