Benjamin Mendy déjà en prison pour deux nouveaux viols

Benjamin Mendy déjà en prison pour deux nouveaux viols

Le défenseur français et de Manchester City, Benjamin Mendy, se trouve déjà en prison au Royaume-Uni pour d’autres affaires de viols.

Le footballeur français Benjamin Mendy a été inculpé pour deux nouveaux viols et comparaîtra devant un tribunal mercredi, a annoncé ce mardi 16 novembre le Crown Prosecution Service, le service chargé des poursuites judiciaires en Angleterre.

Le latéral gauche de Manchester City fait déjà l’objet de poursuites judiciaires pour quatre viols et une agression sexuelle, des faits survenus entre octobre 2020 et août 2021 dans le comté de Chester. Le champion du monde, qui se trouve en détention provisoire outre-Manche depuis le 28 août dernier, a réclamé à plusieurs reprises sa remise en liberté, sans succès.

Un autre homme, Louis Saha Matturie, 40 ans, dont les liens avec Mendy ne sont pas clairement établis, a lui aussi été accusé de deux viols supplémentaires, ainsi que d’une agression sexuelle. Il est inculpé pour six viols et une agression sexuelle. Quatre femmes sont à l’origine des plaintes contre les deux hommes, qui sont convoqués mercredi devant le tribunal de Stockport alors que le procès doit démarrer le 24 janvier prochain.

Une carrière hachée par les blessures

Pour recruter Mendy, révélé à Marseille et passé une saison par Monaco, City avait déboursé 52 millions de livres (environ 60 millions d’euros), faisant à l’époque du jeune latéral gauche français le défenseur le plus cher de l’histoire. Mais sa carrière a depuis été rythmée par les blessures, comme sa rupture des ligaments croisés en 2017, forçant Mendy à passer plus de temps à soigner ses genoux et des ennuis musculaires qu’à taper dans un ballon.

L’international français (10 sélections), qui avait participé à l’épopée des Bleus en Russie lors de la Coupe du monde 2018, avait aussi fait les choux gras des tabloïds à l’automne 2020 lors de la saisie de sa Lamborghini, d’une valeur de plus de 500 000 euros, qu’il conduisait sans permis ni assurance. Il avait plaidé coupable et avait été condamné à un peu plus de 1 000 euros d’amende.