Benzema : « Donnarumma ? y’a rien, il aurait dû dégager le ballon »

Benzema : Donnarumma ? y'a rien, il aurait dû dégager le ballon

Héros de la soirée hier en Ligue des champions, Karim Benzema est revenu sur son premier but et estime qu’il n’a pas fait faute sur le gardien du PSG, Donnarumma.

Karim Benzema a vécu une soirée exceptionnelle en Ligue des champions. L’international français a lui seul porté son équipe le Real Madrid en réussissant un triplé synonyme d’une victoire et d’une belle qualification en quart de finale face au PSG.

Sur le premier but, il est reproché à Karim Benzema de déséquilibrer le gardien parisien Donnarumma et que l’arbitre néerlandais Makkelie aurait du siffler faute et l’annuler purement et simplement. Mais l’attaquant du Real Madrid s’est défendu, trouvant que le gardien italien aurait dû dégager le ballon avant le pressing.

Real Madrid, Rodrygo : « L’intelligence de Benzema facilite tout »

« Au match retour on a vu un autre Madrid. On savait qu’on allait avoir ces opportunités, on a montré qu’on est un grand club. Je les regarde souvent, et quand on met la pression au PSG, ils paniquent un peu. »

« Sur Donnarumma ? Bah y’a rien c’est un pressing ! Il veut attendre, il panique, il aurait dû dégager le ballon. C’est juste un pressing, celle de toute l’équipe. Chaque match est une finale pour nous. Aujourd’hui, on doit montrer que le Real Madrid est vivant », a précisé Karim Benzema au micro de Canal+.

Revenant sur la tournure du match, Karim Benzema a surtout insisté sur le mental de son équipe mais aussi sur les défauts du PSG :

« Il y a eu deux matches. Le match aller, où ils ont dominé tous les aspects. On a été chanceux de ne repartir qu’avec 1-0. Au retour, on a vu un autre Madrid, on a poussé. On a pris le but en première période, mais on a eu confiance en nous. Il ne faut pas lâcher en Ligue des Champions et on a montré qu’on était un grand club. On savait que le PSG, quand on leur met la pression, c’est un peu plus difficile pour eux. Quand on presse Verratti et les deux centraux, ils n’arrivent pas à se connecter avec les trois devants. Et c’est le problème de toutes les équipes qui veulent repartir de derrière. Et puis on a eu de la réussite on a marqué. »

Le Real Madrid élimine le PSG, Kylian Mbappé aurait déjà signé

Mais Karim Benzema a rappelé que le plus plus important est devant car ce n’était qu’une qualification en quart de finale même si la victime s’appelle le PSG.

« Ce n’était qu’un huitième de finale, mais c’est sûr que personnellement c’est quelque chose d’exceptionnel. Surtout avec l’appui du public. Mais ça n’a rien à voir avec le fait de gagner la Ligue des Champions », a rappelé Benzema.