Brésil : Neymar met fin à la polémique

v

Il y a quelques semaines, Neymar laissait entendre que la prochaine Coupe du Monde au Qatar serait la dernière de sa carrière. Une sortie qui avait fait réagir l’auditoire et qui le force désormais à s’expliquer.

Rectificatifs de Neymar

« Je pense que ce sera ma dernière Coupe du monde, avait alors déclaré Ney au cours d’une rencontre avec DAZN, datant du 10 octobre dernier. Je ne sais pas si j’ai encore assez de force spirituelle pour continuer à jouer au football. Je ferai tout ce que nous pouvons pour gagner en 2022. C’est mon rêve le plus cher depuis que je suis enfant de mener mon pays à la victoire. » Une question de fierté, l’ambition noble d’un « gamin » dont les propos ont été mal interprétés :

« J’ai dit quelque chose, mais les gens l’ont compris différemment, a reconnu Neymar sur le site de la boisson Red Bull. J’ai dit que, oui, ce serait ma dernière Coupe du monde et que je voulais la négocier de la meilleure des manières (…) »

« Je vais tout donner pour être à 100% car c’est comme si j’ai un match le lendemain, je l’aborde toujours de cette façon. S’il y a un match demain, ce match pour moi, ça sera comme si c’était le dernier de ma vie. Donc, par rapport à la Coupe du monde qui arrive, je pense exactement de la même manière, comme si c’était la dernière pour moi car je ne sais pas ce qu’il peut se passer demain (…) »

Neymar : « Je pense que la Coupe du Monde 2022 sera ma dernière. »

« Comme si c’était la dernière »

Voilà qui est donc dit, mais pas assez pour calmer la polémique. Ce « feu » a besoin de plus d’eau pour être éteint et Neymar va le lui apporter. « Quand j’ai dit ça, a ajouté le parisien, il y a eu de la controverse, avec des gens qui ont commencé à dire que je voulais arrêter de jouer au football et quitter l’équipe nationale. Les gens l’ont compris complètement différemment. Je voulais simplement dire que j’avais cette mentalité comme si c’était ma dernière. Pourquoi ? Car on ne peut jamais savoir comment les choses vont se passer ».

Marquinhos au secours de Neymar : « Les gens parlent beaucoup »