Bruges conquérant, Krépin Diatta en sauveur à Galatasaray

Bruges conquérant, Krépin Diatta en sauveur à GalatasarayLigue des champions – Le Club de Bruges ne pouvait surtout pas perdre sur la pelouse du Galatasaray, mission accomplie… dans la douleur pour les Brugeois. Rapidement menés, les Blauw en Zwart ont pris le match en mains, mais ils ont dû attendre les tout derniers instants et un coup de génie de Krépin Diatta pour revenir au score. Les Brugeois se déplaçaient en Turquie pour gagner et assurer leur troisième place, ils se contenteront aisément de ce partage arraché in extremis, qui leur permet de conserver la main.

Le Club de Bruges n’a peut-être pas livré sa prestation européenne la plus aboutie aboutie de la saison, ce soir, à Istanbul, mais les Blauw en Zwart ont eu le mérite d’y croire jusqu’au bout. Menés trop rapidement, les Blauw en Zwart ont été pris à froid et ont difficilement su imprimer leur rythme à cette rencontre. C’était mieux en seconde période, mais il a fallu attendre les dernières minutes de la rencontre pour voir Bruges enfin mettre en danger la défense turque. Et finalement arracher un partage mérité. Le Gala a sans doute manqué d’audace, Bruges n’a pas volé le point arraché eten Turquie , si ça se confirme dans deux semaines, le Club aura aussi largement mérité sa place en Europa League après l’hiver.

Le but splendide de Diatta

Si Emmanuel Dennis a offert un point au Club de Bruges, il a aussi perdu gros, juste après son but. En enlevant son maillot, le Sénégalais a réclamé une deuxième carte jaune, il a été exclu. Même sentence pour Clinton Mata, qui a frappé le poteau de corner. Les deux hommes manqueront la réception du Real Madrid, dans deux semaines: un sacré match de gala en moins, pour des cartes jaunes évitables.

Si le Club de Bruges a largement dominé ces deux rencontres face au Galatasaray, le Club n’aura donc pris que deux points contre les Turcs. La fauta à cette incapacité à transformer les occasions, tant à l’aller au Jan Breydel qu’au retour à Istanbul. 185 minutes, c’est le temps qu’il aura fallu à Bruges pour tromper la vigilance d’un excellent Muslera.

Une dernière journée décisive

Avec ce partage, c’est désormais mathématique, avant même de connaître le résultat du Real contre le PSG: le Club de Bruges a définitivement dit au revoir à la deuxième place et au huitième de finale de la Ligue des Champions. Mais on ne peut pas imaginer cette campagne brugeoise s’achever comme ça: les troupes de Philippe Clement méritent leur place en Europa League, mais, avec un petit point d’avance, les Brugeois sont toujours dans le viseur du Gala. Avec l’avantage dans les confrontations directes, puisqu’ils ont inscrit un but en Turquie. Pour espérer passer devant Bruges, les Turcs sont donc obligés de s’imposer au PSG, et espérer que Bruges ne fasse pas la même chose contre le Real. C’est bien parti pour Bruges.