Chelsea s’impose sur le terrain de Burnley

Irrésistible pendant une heure grâce à un triplé de Pulisic et un quatrième but de Willian, Chelsea s’est imposé sur le terrain de Burnley samedi lors de la 10e journée (2-4).

Malgré un petit relâchement en toute fin de match qui leur a coûté deux buts, les Blues, toujours 4es, confirment leur belle forme avec cette septième victoire de suite toutes compétitions confondues.

Chelsea a décroché un nouveau succès sur le terrain de Burnley (2-4) ce samedi après-midi, pour le compte de la dixième journée de Premier League. Emmenés par un très grand Christian Pulisic, auteur d’un triplé, les Blues enchaînent une septième victoire consécutive, toutes compétitions confondues. Les joueurs de Frank Lampard trônent au pied du podium de Premier League, à égalité de points avec Leicester, troisième.

Malgré le score et le 4-0 après une heure de jeu, tout n’a pas été si simple pour Chelsea. En première période, les coéquipiers de Kurt Zouma, titulaire, ont clairement été bousculés par une formation de Burnley totalement libérée, dans son antre de Turf Moor gonflée à bloc. Les Clarets se sont procurés plusieurs situations dangereuses mais ont manqué de réalisme dans le dernier geste, à l’image d’un Ashley Barnes peu en réussite (4 tirs, 1 cadré).

Pulisic, le show à l’américaine

Le réalisme, lui, a été incarné par un homme : Christian Pulisic. Face aux Clarets, l’Américain a fait le show. Par trois fois, le jeune joueur de 21 ans a écœuré Nick Pope, valeureux portier de Burnley. Du pied gauche d’abord (21e, 0-1), du droit juste avant la mi-temps (45e, 0-2) et enfin d’une très belle tête (56e, 0-3) pour conclure un brillant festival offensif. Pulisic devient par la même occasion le deuxième Américain à inscrire un triplé en Premier League après Clint Dempsey avec Fulham, en janvier 2012.

D’une frappe croisée impeccable (58e, 0-4), Willian a lui aussi participé au festival offensif des Blues, bien plus tranchants en seconde période et profitant du coup de mou physique des Clarets. Frank Lampard, lui aussi brillant par ses choix en décidant de titulariser Pulisic pour la première fois de la saison, a ainsi pu faire tourner son effectif au vu du large avantage au score. Les entrants Reece James et Hudson-Odoi, très remuants, ont ainsi pu conforter le technicien de 41 ans dans l’idée qu’il bénéficie d’une profondeur de banc de qualité. Olivier Giroud, entré à la 70e minute, n’a pas fait autant d’étincelles, ne tentant aucun tir.

Malgré une frayeur en fin de rencontre avec deux buts encaissés coup sur coup, Chelsea a dans l’ensemble brillamment maîtrisé son adversaire, emmené par un Pulisic de gala, et peut se tourner vers la réception de Manchester United, mercredi prochain en Coupe de la Ligue, avec une grande sérénité. Pour un grand huit ?