« Complicité de tentative de chantage »: Procès requis contre Benzema

Benzema

Un procès pour « complicité de tentative de chantage » a été requis contre l’attaquant star du Real Madrid Karim Benzema dans l’affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena en 2015.

La justice demande un procès pour Karim Benzema. Le parquet de Versailles fait savoir jeudi qu’il a requis un procès pour « complicité de tentative de chantage » à l’encontre de l’attaquant français du Real Madrid, dans le cadre de l’affaire du chantage à la sextape concernant Mathieu Valbuena. Le scandale avait éclaté quelques mois avant l’Euro 2016 de football.

Karim Benzema est soupçonné d’avoir incité son ex-coéquipier en équipe de France à payer des maîtres-chanteurs qui menaçaient de dévoiler une vidéo intime le mettant en scène. Il avait été mis en examen et placé pendant quatre mois sous contrôle judiciaire.

Non-lieu requis pour Cissé

Le parquet a également demandé un procès pour quatre autres hommes gravitant dans le milieu du football. Il a cependant requis un non-lieu pour l’ex-footballeur Djibril Cissé, mis en examen lui aussi pour complicité.

Le dossier a donné lieu à plusieurs recours. Malgré une première requête en nullité formulée par la défense, l’instruction avait été validée une première fois en novembre 2018 par la Cour d’appel de Paris. En décembre 2019, l’assemblée plénière de la Cour de cassation avait encore confirmé la validité de cette enquête, après avoir statué sur le respect de la loyauté de la preuve concernant les agissements d’un policier sous couverture.