Coronavirus – Stade de Reims: testé positif, il se suicide

Coronavirus - Stade de Reims: testé positif, il se suicide

Le docteur Bernard Gonzalez, médecin du club de foot de Reims en L1, s’est suicidé chez lui ce dimanche en laissant un mot liant son geste à sa contamination au Coronavirus. Il avait 60 ans.

Le Stade de Reims est sous le choc. Le club de Ligue 1 a appris ce dimanche le suicide de Bernard Gonzalez, 60 ans, le médecin chargé de l’équipe première. Atteint de Coronavirus, il était en confinement chez lui avec son épouse, également contaminée. Il a laissé une lettre détaillée qui expliquerait le lien entre son geste et sa contamination.

Arnaud Robinet, le maire de Reims, se dit abasourdi. C’est le préfet de la Marne qui a appris à l’édile la nouvelle en début d’après-midi, sous le sceau de la confidentialité. L’élu connaissait bien ce médecin, qui représentait, selon lui, un des piliers du club de Reims », et avait participé à sa remontée en Ligue 1 en s’occupant médicalement très bien des joueurs. « C’était le médecin du club, nous confie-t-il. Un grand professionnel, reconnu et apprécié par tous ».

Choc immense au sein du club

Arnaud Robinet avait croisé le médecin il y a environ un mois dans le cadre d’un apéritif que les parents du praticien avaient organisé à l’occasion de la campagne des municipales en faveur du maire sortant. « J’ai une pensée émue pour ses parents, pour sa femme, sa famille, dit le maire. C’est une victime collatérale du Coronavirus, car il avait été détecté positif et se trouvait en quatorzaine. Je sais qu’il a laissé un mot pour expliquer son geste. Mais j’ignore son contenu. »

Le docteur Bernard Gonzalez avait monté un important cabinet dans un quartier réaménagé de la ville. « C’était un homme engagé et très humain », prolonge Arnaud Robinet.

Au Stade de Reims, le choc est immense. Personne n’était, ce dimanche après-midi, au courant du drame. Ni même que le docteur Gonzalez était atteint du Covid-19. « Je lui ai parlé la semaine passée et il n’a jamais évoqué ce sujet, explique un membre du club. C’est incompréhensible. Quel drame. Il va falloir désormais avertir les joueurs et le staff. Le choc va être terrible. »