Coupe du Monde 2022 : La France reste prudente

Coupe du Monde 2022 : La France reste prudente

Championne du Monde en titre, la France sera l’équipe à battre au Qatar. Elle remettra son trophée en jeu, sans toutefois commettre l’erreur de regarder ses adversaires de haut.

« Je ne sais pas si ce tirage est parfait »

Même si son groupe semble facile, le double champion d’Europe, récent vainqueur de la Ligue des Nations, reste prudent. Le Danemark, la Tunisie et le Pérou / l’Australie / Émirats Arabes Unis, ne lui arrivent pas à la cheville, mais demeurent de redoutables contradicteurs. Pragmatique, Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, ne veut donc pas céder à l’euphorie. Notamment en ce qui concerne les danois, potentiels seconds de cette poule :

« Je ne sais pas si ce tirage est parfait. Les Danois aussi auront l’avantage de mieux nous connaître après les deux rencontres de Nations League cet été », a expliqué DD aux journalistes de Bein Sports, insistant plus loin sur les qualités du pays de Christian Eriksen, craintif de la Danish Dynamite : « Ils auront aussi l’opportunité de nous connaître encore mieux. Il faut avoir du respect, ils sont la 11e nation mondiale, demi-finaliste du dernier Euro. J’ai vu que l’on va croiser avec le groupe de l’Argentine mais le plus important, c’est de connaître les horaires des matchs, ça va de 13h jusqu’à 22h, ce n’est pas la même chose ».

« C’est toujours délicat »

Sa crainte, Didier Deschamps l’a naturellement communiquée à son capitaine. Hugo Lloris refuse de s’avancer dans des pronostics qui pourraient se retourner contre lui. Le goalkeeper des Spurs respecte ses concurrents, même s’il semble satisfait :

« C’est toujours délicat, car on ne connaît pas encore notre dernier adversaire. Il faudra attendre les play-offs. C’est assez curieux, le Danemark, nous les avons affronté en 2018. On a aussi la possibilité de retrouver le Pérou ou l’Australie. La Tunisie, ce sera un match particulier avec la communauté tunisienne qui est assez importante en France. Ce sera un match assez spécial. Quand on voit les autres poules, le tirage aurait pu être plus difficile », a reconnu le gardien de but.