Coupe du monde 2022: le Maroc et la Tunisie s’envolent pour le Qatar

Coupe du monde 2022: le Maroc et la Tunisie s'envolent pour le Qatar

Le Maroc et la Tunisie ont décroché leurs qualifications pour la coupe du monde 2022 après avoir éliminé respectivement la RDC et le Mali.

Les Marocains ont fait oublier leur performance moyenne du match aller (1-1) en battant la République démocratique du Congo 4-1 à Casablanca ce 29 mars. Les Lions de l’Altlas sont les 4e qualifiés dans les qualifications africaines pour la Coupe du monde 2022 de football.

Le Maroc aura donné de quoi chanter à ses supporters. Dès l’entrée de jeu, les joueurs de Vahid Halilhodžić multiplient les occasions et les Léopards sont très vite malmenés.

À la 20e minute, les Lions de l’Atlas ouvrent finalement le score sur une frappe enroulée d’en dehors de la surface du milieu Azzedine Ounahi. Kiassumbua ne peut toucher le ballon et le Maroc ouvre le score.

Les frayeurs continuent pour les Lions de l’Atlas. À la 29e minute, le gardien marocain Yassine Bounou tombe, l’arcade ouverte, après un tête contre tête avec le défenseur congolais Christian Luyindama. Le portier marocain reste au sol pendant 8 minutes puis se relève après quelques points de sutures et un bandage autour de la tête, sous les cris de soutien du Stade Mohammed-V.

Mais à la 41e, Yassine Bounou, en dégageant un ballon de la tête, percute l’attaquant congolais Cédric Bakambu. Bounou se relève, titube et tombe à nouveau. Le gardien du FC Séville est escorté hors de la pelouse sous les applaudissements du public marocain. Les Lions de l’Atlas perdent leur deuxième joueur de la mi-temps après la blessure à la 5e minute du défenseur Jawad El-Yamiq, touché à la jambe.Munir Mohamedi, gardien remplaçant aux 42 sélections, rentre en jeu.

12 minutes de temps additionnel

Suite à la longue interruption du match sur la blessure de Bounou, l’arbitrage signale 12 minutes de temps additionnel. Les Léopards, largement derrière à la possession de balle (32% contre 68% pour le Maroc), s’offrent deux opportunités, sans pouvoir concrétiser.

À la 6e minute de temps additionnel de cette première période, le défenseur congolais Christian Luyindama se laisse surprendre par une longue tête de dégagement marocaine. Tarik Tissoudali se retrouve seul face à Kiassumbua et parvient à glisser le ballon entre les jambes du gardien congolais. Le Maroc jubile et Tissoudali manque d’alourdir le score à la 11e minute de temps additionel sur une passe en profondeur trop longue, finalement captée par Kiassumbua.

Le Maroc déroule

La balle de 3-0 viendra finalement à la 54e minute. Face à des Léopards qui n’ont pas arrêté de subir depuis le début de la rencontre, Tarik Tissoudali sert Azzedine Ounahi qui signe un doublé grâce à une frappe croisée.

Les Léopards tentent de réduire le score (Aguerd 60e, Kakuta 62e) mais ne parviennent pas à marquer. Achraf Hakimi vient définitivement éteindre tout espoir congolais d’une frappe croisée qui passe au-dessus de la jambe de Kiassumbua.

La RDC parvient finalement à marquer à la 78e minute et à sauver son honneur. Malango contrôle de la poitrine avant de reprendre du droit un ballon qui finit sa course dans la lucarne droite. Mais c’est loin d’être suffisant pour les hommes d’Hector Cuper, qui auront passé la soirée à se heurter au mur marocain. Les Lions de l’Atlas décrochent leur 6e participation à la Coupe du monde.

La Tunisie écarte le Mali

Vainqueur du match aller à Bamako (1-0), la Tunisie n’a pas forcé pour garder son avantage à Radès mardi 29 mars. Pour la manière, on repassera. Cette Tunisie s’est contentée du minimum syndical pour assurer sa qualification au Mondial qatari. Un pauvre 0-0 à domicile pour écarter le Mali après avoir gagné 1-0 sur un but contre son camp des Aigles au match aller.