Début réussi pour José Mourinho avec Tottenham

Début réussi pour José Mourinho avec TottenhamSevré de victoire à l’extérieur en Championnat depuis neuf mois, Tottenham a profité de la première de José Mourinho pour mettre fin à cette série noire et se relancer (3-2). Avec un excellent Dele Alli mais sans réussir un gérer son avantage de trois buts.

Il faudra évidemment faire preuve de patience avec une équipe loin d’être guérie, et compte-tenu de la faible adversité du jour. Mais Tottenham et José Mourinho ont bien entamé leur aventure commune ce samedi en s’imposant sur le terrain d’un pâle West Ham (3-2). Si la patte du technicien portugais nécessitera quelques semaines de travail avant de sauter aux yeux, ses Spurs ont déjà adopté une approche plus directe, et en ont tiré les bénéfices après une première demi-heure jouée au petit trot. Face à des Hammers qui leur ont laissé le ballon, les finalistes de la dernière Ligue des champions ont rapidement recherché leurs joueurs offensifs, avec notamment un excellent Dele Alli à la baguette. En sérieuse baisse de forme depuis plusieurs mois, le numéro 20 de Tottenham a brillé par ses déplacements et sa clairvoyance ce samedi. Dans l’axe, avec une belle passe décisive pour Heung-min Son sur l’ouverture du score (36e), mais aussi depuis le côté gauche, avec un superbe tacle le long de la ligne de touche pour lancer Son, passeur à son tour pour Lucas (43e).

Une gestion en question

Bien aidés par un défense adverses passive, les Spurs ont même creusé l’écart dès le retour des vestiaires, grâce à un caviar de Serge Aurier pour la tête de Harry Kane (49e). Une première idéale, donc ? Pas vraiment, puisque les anciens protégés de Mauricio Pochettino ont reculé et laissé leurs adversaires reprendre confiance. Après n’avoir subi que deux tirs lors des 60 premières minutes, Tottenham en a concédé neuf dans la dernière demi-heure pour voir West Ham revenir à 3-2 ! Réveillés par l’entrée d’un Michail Antonio actif à défaut d’être toujours juste, les ouailles de Manuel Pellegrini ont bien failli renverser le match, mais les buts d’Antonio (73e) puis d’Angelo Ogbonna (90e + 6) sont arrivés trop tard. Un vrai souci de gestion à souligner, néanmoins, pour Mourinho et son équipe. Mais l’enjeu était surtout de redonner confiance à un groupe meurtri, et cette mission inaugurale est accomplie, avec un premier succès à l’extérieur en Premier League depuis février dernier.