Didier Deschamps : « Ce système pose plus de problèmes à l’adversaire »

Didier Deschamps : Ce système pose plus de problèmes à l’adversaire

Tacticien chevronné, Didier Deschamps a plus d’un tour dans son sac. Après avoir longtemps utilisé le 4-2-3-1, il a décidé de passer au 3-4-1-2, ce système qu’il trouve terriblement efficace.

« Chaque système a ses qualités »

Réagissant aux interrogations des journalistes, Didier Deschamps n’a pas voulu épiloguer sur son choix tactique en conférence de presse. Pour lui, ce 3-5-2 est le classement qu’il faut aux Bleus pour briller. Le double champion du monde, joueur et entraîneur, n’a pas de doute là-dessus :

« Chaque système a ses qualités, je pense que ce système pose plus de problèmes à l’adversaire. Ils (la Côte d’Ivoire) nous ont posé des problèmes, mais n’ont pas résolu ceux qu’on leur a posés avec Théo (Hernandez). On peut créer plus de difficultés à l’adversaire comme ça. On peut en concéder un peu plus, tant que ce n’est pas décisif. Ce sont des ajustements, des longueurs de courses. C’est de la communication aussi, comme c’est valable dans d’autres zones du terrain », a expliqué Didier Deschamps, précisant plus loin : « Si on a le ballon, ils n’ont pas besoin de rester à deux derrière, ils doivent jouer dans la largeur. On peut avoir un peu plus de sécurité d’un côté. Mais c’est l’action qui demande ça. »

Didier Deschamps : « La Côte d’Ivoire nous a mis en difficulté »

Un système adapté au collectif

Le 3-4-1-2 n’est pas seulement un système efficace, il valorise également le potentiel des actuels meilleurs joueurs de l’équipe de France. Il est parfait pour Théo Hernandez, le latéral gauche très offensif du Milan AC, et permet à Antoine Griezmann derrière Kylian Mbappé et Karim Benzema, de mieux évoluer ensemble. Pouvant se changer en 5-3-2 sur les phases défensives, son caractère hybride donne plus d’envergure et de compacité à un collectif aussi talentueux que celui de la France. La Coupe du Monde sera son ultime test…