Diégo Simeone défend Antoine Griezmann, secoué par les critiques

Diégo Simeone défend Antoine Griezmann, secoué par les critiques

Antoine Griezmann n’est toujours pas celui qu’il était avant de signer au FC Barcelone. Lors de la récente victoire de l’Atlético Madrid à Getafe 1-2, on a vu Luis Suarez inscrire deux buts et voler la vedette au champion du monde français. Une prestation terne du français qui continue d’alimenter les critiques à son endroit.

« Antoine Griezmann a-t-il perdu une partie de son football ? »

L’ancien coéquipier de Lionel Messi est dans une méforme dévastatrice. Critiqué régulièrement, il inquiète même déjà certains. Parmi ces anxieux, le journaliste français Frédéric Hermel. Désemparé devant la situation su natif de Mâcon en France, l’auteur du livre « Zinédine Zidane : Un portrait du 21e siècle » va déclarer sur RMC :

« Il y a de quoi s’inquiéter pour Antoine Griezmann qui a été perdu sur le terrain. Ça fait plusieurs semaines que ça dure et ça commence à faire jaser du côté de Madrid de voir un Griezmann qui ne retrouve pas la niaque du temps où il était à l’Atlético. Le temps passé au Barça l’a-t-il fait déjouer ? A-t-il besoin de réapprendre le style Simeone ? Ou Griezmann a-t-il perdu une partie de son football ? C’est la question qu’on va vite se poser. Il n’est pas dans la dynamique même si le groupe n’est pas terrible non plus ».

« Antoine Griezmann est en train de s’adapter à cet Atletico »

Malgré cette coulée de boue qui s’abat sur lui, Antoine Griezmann peut compter sur le soutien de son entraîneur. Diégo Simeone estime que son attaquant n’arrive pas encore à se familiariser au niveau système qu’il a mis en place. « Il était très enthousiaste à l’idée de revenir, a expliqué le tacticien argentin en conférence de presse après la victoire des siens sur Getafe, il est en train de s’adapter à cet Atletico qui n’est pas le même que celui qu’il a quitté. Mais nous avons de la chance de l’avoir. L’Atletico a généré d’autres choses la saison dernière, on s’est permis de jouer à cinq ou trois derrière, en 4-4-2… Maintenant, les joueurs qu’on a peuvent aussi entrer dans ces systèmes (…) Nous sommes sur un chemin pour que tout le monde s’adapte, non seulement Griezmann, mais aussi Rodrigo (De Paul) »