Dimitri Payet : « Je me remets toujours en question. »

Dimitri Payet : « Je me remets toujours en question. »

En haut du classement de Ligue 1, Mareille fait un très bon début de saison. Une forme olympique que les phocéens doivent en grande partie à un Dimitri Payet de gala.

« Je me retrouve au cœur d’un système… je touche énormément de ballons et c’est ce que j’aime »

Maintenant que Didier Deschamps est passé au 3-4-1-2, Dimitri Payet fait partie des joueurs qui pourraient rentrer dans ses plans tactiques. Griezmann tardant à convaincre en numéro 10, l’ancien joueur de Lille a toutes les qualités nécessaires pour le remplacer. Surtout qu’il se sent très bien en ce moment :

« Je l’ai dit, je pense qu’il y a beaucoup de planètes qui se sont alignées, a déclaré le meneur de jeu de l’Olympique de Marseille en conférence de presse, en prévision du choc contre l’Olympique Lyonnais dimanche. Bien évidemment, il y a eu l’arrivée du nouveau coach avec un nouveau système et une nouvelle façon de jouer où je me retrouve au cœur du jeu, là où je me plais, je m’épanouis.

« Après, la remise en question personnelle, c’est en continu. Je me remets toujours en question, après chaque match, après chaque bon match, après chaque match raté, moyen… Après chaque fin de saison, je fais le bilan personnel donc la remise en question a été forcément faite en fin de saison dernière. Et il y a aussi eu du travail en plus à côté pour pouvoir retrouver ce niveau-là. (…) »

« Je suis dans une période assez intéressante et je pense que ça fait partie des meilleures périodes que j’ai pu connaître dans ma carrière. Il y a un peu de tout : de l’expérience, le fait que je me retrouve au cœur d’un système et que je touche énormément de ballons et c’est ce que j’aime. On me demande d’organiser le jeu, c’est ce que j’aime faire aussi. »

« Après, je ne joue pas tout seul, j’ai énormément de coéquipiers autour de moi qui me mettent dans les meilleures conditions, qui sont là pour me rassurer, pour me donner les ballons et me faire confiance et je pense qu’on a un groupe vraiment solide et uni cette année, et je pense que ça fait une différence aussi (…) »

« Aujourd’hui, sur le terrain et en dehors, je suis très heureux et je pense que ça se retranscrit sur le terrain. Après, oui on a un groupe qui vit très bien. (…) Ça fait du bien quand tout le monde est là et on a la chance d’avoir quasiment tout le monde sur le pont donc c’est une bonne chose pour nous. »