Dimitri Payet : un magnifique but qui en gâche un autre

L’Olympique de Marseille et la scène européenne, c’est définitivement une histoire d’amour. Les champions d’Europe 1993 ont encore assuré le show au Vélodrome en Europa Conference League face aux grecs du PAOK Salonique. En particulier Dimitri Payet, auteur d’un chef d’œuvre.

Strass et Dimitri Payet…

S’illustrant lors de ce quart de final aller de la C4, le meneur de jeu réunionnais a délivré une passe décisive pour l’ouverture du score de Gerson à la 13e minute et inscrit un but magnifique pour faire le break. L’OM mène alors un but à zéro, quand sur un corner de Cengiz Under venant de la droite, Dimitri Payet reprend le ballon hors de la surface d’une demi-volée exceptionnelle, qui va se loger dans la lucarne gauche de Paschalakis. Les phocéens vont à la pause avec un net avantage et se voient déjà en demi-finales, quand soudain Omar El Kaddouri décide de semer le doute dans leurs têtes, dès le retour des vestiaires…

« Refroidir le plus vite possible cette ambiance »

Sur une ingénieuse talonnade de Zivkovic à l’intérieur de la surface, l’attaquant marocain réduira la marque d’une redoutable frappe en lucarne. Du côté droit cette fois, de ces filets qui ont tremblé devant Dimitri Payet, Steve Mandanda sera battu et les olympiens commenceront à piétiner. Secoués, ils finiront la partie à 10 après l’exclusion de Gerson, gagnant 2-1 mais perdant cette sérénité qui aurait pu leur éviter un déplacement périlleux en Grèce. Une expédition qui dans un Stade Toumba, leur sera tout à fait hostile.

Dimitri Payet et l’équipe de France : « Je reviendrai »

« Ça va être difficile. C’est un adversaire encore en vie malgré le match ou il a souffert. Je pense que le public va les pousser, il faudra refroidir le plus vite possible cette ambiance », a prévenu Jorge Sampaoli, l’entraîneur olympien, conforté par son homologue roumain du PAOK :

« J’espère que vous serez reçu comme vous nous avez reçus. J’espère que vous serez accueilli comme nous l’avons été. Je suis déçu de ce que j’ai vu. Pour le football ce n’est pas acceptable. On a beaucoup de violence à l’extérieur et on n’a pas besoin d’en avoir dans le football. Ça ne donne pas une bonne image de Marseille », a lâché Răzvan Lucescu à la fin du match, donnant même un petit conseil aux dirigeants des marseillais : « Vous feriez mieux de venir sans vos supporters ».