Espagne : Andrés Iniesta veut aussi revenir à Barcelone

Espagne : Andrés Iniesta veut aussi revenir à Barcelone

Après Lionel Messi, c’est au tour d’Andrés Iniesta de penser à rentrer à Barcelone. À l’image de Xavi et de Daniel Alves, le milieu de terrain de 37 ans songerait à faire un come-back dans son club de cœur.

« Revenir au Barça, chez soi… j’aimerais bien »

Dans une interview accordée à Sport, Andrés Iniesta Lujan a clairement fait passer son envie de rallier Barcelone au premier plan. Quatre fois vainqueur de la Ligue des Champions avec les Blaugrana, le natif de Fuentealbilla en Espagne, veut apporter un coup de main à ce club qui a tant fait pour lui balle aux pieds :

« Je ne sais pas ce qui va se passer dans le futur, j’aimerais revenir au Barça à un moment de ma vie, je ne sais pas à quel titre, a déclaré Iniesta. Revenir au Barça, chez soi, pouvoir continuer à aider autrement qu’en jouant, j’aimerais bien ça, mais personne ne sait ce que l’avenir nous réserve. »

Xavi aux côtés d’Iniesta

Grand ami et ancien coéquipier de Xavi, Andrés Iniesta pense lui aussi à devenir entraîneur. Ce retour à Barcelone dont il rêve tant, pourrait donc se faire en tant qu’adjoint de l’ancien tacticien d’Al Sadd au Qatar, ou non. « Je ne sais pas à quoi je pourrais être préparé, a ajouté le double champion d’Europe, champion du monde. J’aimerais obtenir mes diplômes d’entraîneur mais je ne sais pas si je travaillerais en tant qu’entraîneur. J’aime penser au présent, jouer au football et à l’avenir, nous verrons. »

Iniesta, futur joueur de Barcelone ?

En attendant, Andrés Iniesta savoure son temps de jeu. Sociétaire du Vissel Kobe, c’est au Japon qu’il joue de sales tours à ses adversaires depuis 2018. Connaissant l’immense talent qui l’habite, il serait même encore capable de briller dans l’entre-jeu du FC Barcelone. Si Daniel Alves, sans club, a pu être rappelé par Xavi, pourquoi pas lui ? « Si les choses ne vont pas bien ce n’est pas agréable parce que tu vois des coéquipiers qui souffrent, de nouvelles personnes qui ne trouvent pas ce moment de résultats, les supporters, a confié le métronome espagnol. Quand quelque chose que vous aimez souffre, ça vous fait mal. »