Everton : Entre Benitez et James Rodriguez, la séparation est actée

Everton : Entre Benitez et James Rodriguez, la séparation est actée

Récemment nommé à la tête du club d’Everton, Rafael Benitez ne serait pas emballé à l’idée de conserver l’un de ses meilleurs éléments. Entre James Rodriguez et lui, la séparation serait déjà actée.

Un problème de poids

D’après la presse anglaise, Benitez n’aurait pas aimé le physique de James Rodriguez à son retour des vacances. Par rapport à ses coéquipiers, le colombien se serait présenté avec un gros retard. Relâchement qui selon El Chiringuito cette fois, aurait poussé l’ancien manager de Liverpool à signifier au meilleur buteur de la Coupe du Monde 2014 qu’il ne compte pas sur lui.

Benitez après Rivera

Ce reproche fait à James Rodriguez sur son aspect physique n’est pas nouveau. Le sélectionneur de la Colombie, Reinaldo Rueda Rivera, avait déjà choisi de se priver de lui pour la dernière Copa América à cause de l’état de sa forme. À travers un communiqué, la Fédération Colombienne de Football avait notamment déclaré : « Ces derniers jours, il (James Rodriguez, ndlr) a été soumis à des examens médicaux qui ont déterminé qu’il n’était pas au niveau optimal de compétition, raison pour laquelle il ne pourra pas rejoindre le groupe »

Des propos qui n’ont pas plu à James Rodriguez, lequel a décidé de réagir sur son compte Twitter : « J’ai reçu avec surprise le communiqué du staff technique, m’expliquant qu’ils ne comptent pas sur moi et me souhaitant une bonne récupération. Une récupération que j’ai déjà réalisée et durant laquelle j’ai beaucoup souffert »

Partir, mais ou ?

Le départ de James Rodriguez d’Everton semble inévitable. Depuis la signature de Carlo Ancelotti, le manager pour qui il a signé chez les Toffees, le milieu offensif veut partir. Dans l’objectif de jouer le prochain mondial, le trentenaire aimerait se relancer ailleurs. On parle parfois d’un retour au Real Madrid, mais quel club serait réellement prêt à la faire venir si ce n’est une équipe du type d’Everton.

James n’est plus tout jeune. Par conséquent il a besoin aujourd’hui d’être un cadre dans son équipe : d’apporter sa riche expérience. Ses envies de départ n’intéressent plus les cadors du football européens. L’idéal pour lui serait qu’il fasse le nécessaire pour rester ou qu’il signe dans un club ambitieux où il est sûr de jouer.