FC Barcelone : Ces décisions qui ont fait mal à Antoine Griezmann

FC Barcelone : Ces décisions qui ont fait mal à Antoine Griezmann

Antoine Griezmann n’aura pas gardé de bons souvenirs au FC Barcelone après deux ans sans gloire. Son retour à l’Atlético de Madrid pourra t-il être un nouveau point de départ pour le champion du monde 2018 ?

Sept ans après sa présentation au Vicente Calderon, Antoine Griezmann (30 ans) va retrouver les supporters de l’Atlético de Madrid. Marca annonce en effet que le champion du monde 2018 sera présenté demain au public du Wanda Metropolitano. Un retour aux sources pour un Griezmann visiblement pressé d’en finir avec son aventure catalane.

Malmené depuis sa signature au FC Barcelone en 2019, Griezmann a tout fait pour revenir chez les Colchoneros et retrouver Diego Simeone. L’attaquant a même accepté de baisser grandement son salaire pour venir (il est passé de 26 M€ brut par an à 15,6 M€ brut par an). Sur son passage au Barça, tout a été dit ou presque, de sa relation compliquée avec Messi à son positionnement dans le 4-3-3 culé.

Des choix blessants pour le joueur

Des arguments parfois qualifiés de rumeurs par les intéressés, mais qui ont finalement été confirmés hier soir par Joan Laporta. « Il n’était pas fait pour notre système, mais il a toujours eu une bonne attitude. Footballistiquement, ce n’était pas un joueur dont nous avions besoin. » Une erreur de casting à 120 M€ sur laquelle Mundo Deportivo est revenue ce mardi.

Le quotidien a ainsi évoqué les cinq fois où le Français a pris la mouche. Inamovible sous les ordres d’Ernesto Valverde, Griezmann a commencé à « tâter » du banc sous l’ère Quique Setién. Le 6 février 2020, Griezmann n’a ainsi pas apprécié de démarrer la rencontre de Coupe du Roi contre l’Athletic sur le banc. Le 30 juin 2020, l’humiliation fut totale. Remplaçant à l’occasion de la réception de l’Atlético de Madrid au Camp Nou, le natif de Mâcon n’est entré en jeu qu’à la 90e minute.

Puis il y eut le quart de finale de Ligue des Champions face au Bayern Munich le 14 août 2020. Remplaçant, l’ex-numéro 7 blaugrana a dû se contenter d’entrer en jeu à la pause quand le score était déjà de 4-1 pour les Bavarois. Enfin, le Français (et même les médias catalans) n’ont toujours pas compris pourquoi Ronald Koeman a choisi de ne pas le titulariser lors des deux Clasicos de la saison passée en championnat.