Florentino Perez à propos de Benzema : « Un immense gâchis »

Florentino Perez à propos de Benzema :

Le président du Real Madrid, Florentino Perez, a lui aussi eu son mot à dire sur l’absence de son attaquant Karim Benzema en équipe de France.

Le président du Real Madrid, Florentino Perez, ne peut pas comprendre la mise à l’écart de Karim Benzema en équipe de France depuis plus de cinq ans.

Son président en club, comme de nombreux amoureux du ballon rond, n’arrive toujours pas à comprendre comment un joueur de la trempe de Benzema est toujours laissé aux oubliettes.

« C’est un immense gâchis. Se priver de la présence de l’un des meilleurs joueurs du monde, c’est une situation que personne ne peut comprendre », a laissé entendre Florentino Perez sur Europe 1.

Cas Benzema : Zidane envoie un message fort à Deschamps

Son Président assure que Benzema est un joueur exemplaire et très apprécié de tous ses camarades. Raison pour laquelle il s’étonne de sa longue absence.

« Je voudrais mettre en valeur son comportement qui a été exemplaire. C’est un joueur très apprécié de tous ses camarades. Benzema représente les valeurs comme le professionnalisme, l’engagement, l’humilité. Je voudrais signaler que Benzema n’a jamais été expulsé d’un terrain, nous sommes très fiers de lui. Tout ce que je peux dire de Karim est positif. C’est pour ça que je ne comprends pas pourquoi il ne joue pas en équipe de France. »

La dernière apparition de Karim Benzema chez les Bleus remonte à l’automne 2015, et tout porte à croire qu’il ne reviendra plus jamais tant que Didier Deschamps sera sélection de cette équipe.

La raison de la mise à l’écart de Benzema dévoilée

Ce dernier n’a pas pardonné Karim Benzema qui l’avait accusé d’avoir « cédé à une partie raciste de la France » dans une interview à Marca.

« C’est une trace. Même si avec le temps ça s’apaise un peu, je ne peux pas oublier. Ce n’est pas lié qu’à Karim Benzema. Il y a des déclarations d’autres personnes aussi qui ont amené à ce fait violent et qui touche à ma famille. Quand ça me concerne sur mes choix de sélectionneur, la tactique, l’aspect technique, ça a lieu d’être et ça n’a pas d’importance… Là, ça franchit la ligne blanche. Ça touche mon nom, ma famille. Pour moi, c’est inacceptable. Tenir certains propos, ça amène forcément à une agressivité verbale ou physique. J’en subis les conséquences. On ne peut pas oublier. Je ne peux pas oublier. Je n’oublierai jamais », avait récemment déclaré le sélectionneur français à propos de Benzema.

Zidane aurait pris une décision importante pour son avenir