France a raté l’occasion de se racheter devant son public

France a raté l'occasion de se racheter devant son public

L’équipe de France de football a fait match nul 1-1 ce mercredi face à la Bosnie, comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde Qatar 2022. Les coéquipiers de Mbappé ont raté l’occasion de se racheter devant leur public après le fiasco de l’Euro.

Les Bleus retrouvaient, ce mercredi soir, la compétition qurelques semaines is après leur élimination en huitièmes de finale de l’Euro contre la Suisse (3-3, 4-5 aux t.a.b.). Au coup de sifflet initial, les hommes de Didier Deschamps occupaient la première place du groupe avec deux succès en trois matches (1 nul).

Il s’agissait donc d’un virage à bien négocier, une rentrée des classes pour laquelle il falalit se montrer studieux d’emblée. Et les Bleus ont fait exactement l’inverse.

Alors que peu avant la demi-heure de jeu, Kylian Mbappé trouvait le poteau de Sehic d’une frappe rageuse, ce sont bien les visiteurs qui ouvraient la marque par l’inoxydable Edin Dzeko. L’ancien de Manchester City tentait une frappe limpide du gauche, à ras de terre, qui filait entre les jambes de Kimpembe pour aller tromper Lloris. 1-0 (36e). Les Bleus rétorquaient dans la foulée (39e) via un corner côté gauche botté par Mbappé. Son ballon trouvait la tête de Dzeko avant de rebondir sur Griezmann, puis sur la cuisse d’Hadzikadunic et de finalement rentrer pour le but du 1-1.

Au repos, les Tricolores sont accrochés par une sélection bosnienne courageuse et tenace. Une sélection bosnienne qui allait d’ailleurs trouver plus d’espaces en début de seconde période grâce à l’expulsion de Jules Koundé. Ayant écopé d’un carton jaune dans un premier temps à la suite de son tacle dangereux sur Dead Kolasinac, le défenseur de Séville FC était finalement expulsé après que l’arbitre ait eu recours au VAR.

Dès lors, la perspective d’un match nul devenait intéressante pour les Tricolores, mais pour y parvenir, il fallait tenir. Les Bleus y arrivaient bien et plaçaient même quelques contres grâce à la vitesse de Kingsley Coman et Mbappé. Mais le score n’allait pas évoluer pour autant, des deux côtés du pré. 1-1, cela aurait pu être pire pour des Bleus qui ratent tout de même la reprise.