France : Deschamps sur les situations de Pogba, Griezmann et Benzema

France : Deschamps sur les situations de Pogba, Griezmann et Benzema

Dans trois jours la France va affronter la Belgique pour le compte des demi-finales de la Ligue des Nations. L’occasion pour le sélectionneur de la France, Didier Deschamps, d’évoquer l’état de forme de ses cadres. Dans un entretien relayé par le site Goal, le champion du monde parle de Pogba, Griezmann et Benzema.

Pogba « est devenu un leader expressif » selon Didier Deschamps

En baisse de régime avec Manchester United, Paul Pogba connaît des jours moins glorieux que ses première journées de Premier League. Toutefois, La Pioche reste en équipe de France, un élément essentiel que Didier Deschamps a tenu à conforter dans son rôle. « Le joueur qu’il est, dit-il, et ce qu’il est capable de faire. Il est devenu un leader expressif et il se situe entre les deux générations de par son âge. Il fait le relais entre et a cette capacité à toujours avoir une notion collective même par rapport à sa propre situation. »

Griezmann « revient dans un club qui a changé »

Quand vient le moment de parler de son poulain Antoine Griezmann, Didier Deschamps ne panique pas. Bien que son retour à l’Atlético Madrid soit raté pour le moment, DD soutient l’ancien barcelonais. Il a confiance en son numéro 7, il ne se fait aucun souci à son sujet :

« Après son entrée en Champions League, indique Didier Deschamps, c’était très positif même s’il n’était pas titulaire mais il avait marqué. Ce week-end, il n’a pas débuté. Il revient dans un club qui a changé, ça ne se fait pas en claquant des doigts. De par ses qualités et son état d’esprit, je ne me fais pas de souci pour lui. Je sais qu’il sera heureux de nous rejoindre en équipe de France. »

Didier Deschamps « fais des choix sportifs »

Enfin, pour ce qui est du cas Karim Benzema, Didier Deschamps a été peu bavard. Le buteur du Real Madrid se présentera comparaîtra en procès entre les deux matches de Ligue des Nations, sans que cela ne gêne l’ancien entraîneur de l’Olympique de Marseille. À la question « entre les deux assemblements, Benzema va avoir droit à son procès. Est-ce que ça change quelque chose ? », le technicien a répondu :

« [Un impact sur sa place chez les Bleus?] Si je réponds en disant oui, cela veut dire que c’était le cas avant. Je fais des choix sportifs. Il y aura une décision judiciaire, je ne vais pas l’anticiper et à partir de ce moment-là, quand elle sera tombée, vous pourrez me reposer la question. »