France : « Je ne suis pas du tout convaincu par ce que j’ai vu »

France :

L’équipe de France de football ira défendre son titre au Qatar en novembre prochaine. Mais pour Bixente Lizarazu, il y a des inquiétudes sur ce qu’on a vu lors des derniers matchs.

Bixente Lizarazu n’est pas du tout convaincu de cette équipe de France qu’il a vue joueur ces derniers mois. L’ancien défenseur des Bleus se pose des questions concernant le système de jeu des hommes de Didier Deschamps.

« J’ai une vraie interrogation sur le système. Je ne suis pas du tout convaincu par ce que j’ai vu. En fait, c’est très difficile de trouver le piston idéal. Pour moi, il n’existe pas. Et ce qui se fait de mieux au niveau mondial n’est pas français. Donc je ne comprends pas trop pourquoi on insiste… », a déclaré Lizarazu dans un entretien accordé à L’Equipe.

« Mais Didier Deschamps a déjà montré qu’il pouvait changer de système en cours de phase finale. Ensuite, on a une attaque incroyable avec Benzema, Mbappé, Griezmann… Et, sur le banc, Giroud, Coman, peut-être Dembélé. On espère toujours que Mbappé pourra nous sortir de situations très compliquées », espère Bixente Lizarazu.

Parlant de la compétition, l’ancien international français a dévoilé ses favoris que sont le Brésil, l’Espagne et la France malgré les doutes sur le groupe de Deschamps.

« En dégager un seul, c’est compliqué. J’en mettrais trois sur la même ligne : le Brésil, la France et l’Espagne. Les dernières prestations des Bleus n’étaient pas convaincantes ? Mais elles ne l’étaient pas non plus avant la Coupe du monde 2018, donc on ne peut pas trop se focaliser là-dessus. Il y a les blessés, bien sûr. Si Pogba n’est pas là et si Kanté est sur une jambe, il faudra reconstruire au milieu, bien sûr, même si Tchouaméni a montré de très bonnes choses », a révélé Bixente Lizarazu.

Mondial 2022 : La France « peut décrocher une troisième étoile »

Le Brésil avant tout

« Le Brésil a déjà un bon triangle défensif avec la charnière Marquinhos-Thiago Silva et Alisson dans le but, deux très bons milieux défensifs, Casemiro et Fabinho, et offensivement ils ont aussi du matos avec Vinicius, Richarlison, Rodrygo, Firmino… Et puis Neymar, quand il veut… Et, en général, il est toujours très investi avec le maillot du Brésil. Il a de l’orgueil, c’est la chance de sa vie de gagner la Coupe du monde et peut-être derrière le Ballon d’Or… »

Mais il y a aussi l’Espagne

« Ensuite, l’Espagne me plaît beaucoup. Elle méritait mieux lors du dernier Euro. L’Italie, qui jouait si bien avant de les affronter (en demi-finales), avait été surclassée dans le jeu et le contrôle du ballon (mais s’était qualifiée, 1-1, 4-2 aux t.a.b.). Ils n’ont peut-être pas des individualités aussi brillantes que la France ou le Brésil mais, sur le plan technique et du jeu de passes, ils sont au-dessus de la plupart des équipes », a l’ancien joueur de l’équipe de France.