Griezmann quitte Barcelone après le match et crée la polémique

Griezmann quitte Barcelone après le match et crée la polémique

À peine deux heures après la défaite du Barça face au PSG, Antoine Griezmann a été aperçu à l’aéroport de Barcelone pour s’envoler en France et rejoindre sa famille. Un départ qui crée la polémique alors que les joueurs catalans bénéficient de deux jours de repos mercredi et jeudi.

Voilà une polémique dont se serait bien passé Antoine Griezmann. Deux heures après la déroute du Barça face au PSG mardi soir (1-4) en huitièmes de finale aller de la Ligue des champions, l’attaquant français a été aperçu à l’aéroport international El Prat. Griezmann devait en effet s’envoler en direction de la France pour y rejoindre sa famille.

Deux jours de repos pour les Barcelonais

Alors que les joueurs barcelonais bénéficient de deux jours de repos mercredi et jeudi, avant de reprendre l’entraînement en vue du match de Liga contre Cadix dimanche, ce départ de Griezmann de Barcelone a forcément interrogé la presse catalane. Le quotidien Sport a directement évoqué une polémique alors que des journalistes étaient partis à la rencontre de Griezmann à la sortie de sa voiture à l’aéroport.

Interrogé sur les raisons de son départ, le Français leur a offert une réponse laconique : « Est-ce que ça vous regarde ? » Alors que son début d’année 2021 (7 buts, 8 passes décisives en 13 matches) laissait entrevoir des progrès notables avec le Barça, Griezmann a été en grande difficulté hier soir contre le PSG, à l’image de toute l’équipe de Ronald Koeman, et a été la cible d’une partie des supporters catalans sur les réseaux sociaux.

Griezmann, bouc émissaire idéal ?

L’ancien attaquant de l’Atlético de Madrid a notamment raté un face à face avec Keylor Navas à la 14e minute de jeu à 0-0, avant tirer à côté des buts du Costaricien quelques minutes plus tard sur une contre-attaque. Griezmann s’est également fait remarquer pour un échange d’insultes avec Gérard Piqué au milieu de la première période, les deux joueurs s’échangeant quelques insultes au sujet du repli défensif du Français.

Alors que la rencontre tournait au cauchemar pour le Barça, Griezmann était également tout proche de provoquer un penalty en deuxième mi-temps pour une faute dans la surface sur son coéquipier en équipe de France, Kylian Mbappé. Finalement, le joueur du Barça est passé entre les mailles du filet, l’arbitre n’ayant pas recours à la VAR. Griezmann n’aura cependant pas échappé à la presse espagnole, qui s’est peut-être, avec ce départ de Catalogne, trouvé un bouc émissaire idéal dans la déroute du Barça.