Indésirable en club, faut-il s’inquiéter pour Keita Baldé ?

Indésirable en club, faut-il s'inquiéter pour Keita Baldé ?

Indésirable à Monaco depuis l’arrivée du Niko Kovač sur le banc, Keita Baldé ne devrait pas continuer l’aventure avec le club du Rocher la saison prochaine. En effet, le nouvel entraîneur a écarté une dizaine de joueurs dont l’attaquant sénégalais.

C’était prévisible pour le vice-champion d’Afrique, qui ne pouvait absolument pas faire partie des plans de Niko Kovač après une saison 2019/2020 très décevante sous les ordres de Robert Moreno le prédécesseur du Croate. L’international sénégalais fait donc partie des joueurs qui feront l’objet de dégraissage à l’ASM. Foot Mercato annonçait que le FC Valence était intéressé par le joueur s’il souhait changer d’air. Surtout que le club espagnol souhaite partir sur un nouveau cycle et cherche des renforts.

A relire : 

Des contre-performances

Mais comme à son habitude, Keita Baldé a montré qu’il était possible de se passer de lui. Auteur de 21 matchs toutes compétitions confondues, il a seulement inscrit 4 buts et réalisé 4 passes décisives la saison écoulée. À 25 ans, le joueur formé au Barça n’a vraisemblablement pas convaincu le staff monégasque. Pire, ses nombreux prêts n’ont jamais rien donné. C’est le cas de celui à l’Inter Milan lors de la saison 2018-2019, où il n’avait pas retrouvé l’efficacité de la période laziale. Ce qui a poussé son nouvel entraîneur à revoir sa position dans la hiérarchie des attaquants de l’As Monaco, surtout avec les performances de Ben Yedder et la présence de Jovetic. Du coup, ses contreperformances laissent donc planer de doutes même s’il lui reste deux ans de contrat avec Monaco. Pour un joueur qui toucherait 2,5 M € par an, ce n’est plus pardonnable.

Ça craint aussi pour lui en équipe nationale

Keita Baldé a un double défi. Se trouver un club avant le 5 octobre et retrouver sa place de titulaire avec le Sénégal où il ne joue presque plus. Et pour un joueur jeune comme lui, le temps de jeu est important. Aliou Cissé qui l’a toujours fait confiance devrait lui aussi se passer de lui lors des prochaines sorties des Lions prévues en novembre pour disputer les éliminatoires de la CAN 2022. En tout cas, Diao Baldé Keita devra vite réagir s’il veut retrouver le maillot national qu’il n’a plus porté depuis la CAN 2019 en Egypte.