Indignations après les incidents racistes contre Mario Balotelli

Ce dimanche après-midi, Mario Balotelli, joueur de Brescia, a été victime d’incidents racistes sur la pelouse du Hellas Vérone. De nombreuses personnes ont réagi.

Ce dimanche après-midi, le football italien vit un épisode comme il en a déjà connu de nombreux. Lors de la rencontre entre le Hellas Vérone et Brescia, Mario Balotelli, soudainement, a pris le ballon dans les mains avant de shooter en direction d’une des curva du Hellas. La raison ? Des chants et des bruits racistes émanant des tribunes. Décidé à quitter le terrain, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille, club qui lui a aussi apporté son soutien, a été convaincu d’y rester et à même inscrit un but en fin de match qui n’a pu épargner une défaite aux siens (1-2).

Mais, après la rencontre, de nombreuses voix se sont fait entendre. « Balotelli ? Pas de racisme, seulement des moqueries », a lâché Ivan Jurić, l’entraîneur du Hellas. Pis encore, le maire de la ville, Federico Sboarina : « aujourd’hui, j’étais au stade et je n’ai entendu aucune insulte raciste. Et comme moi, beaucoup d’autres personnes à qui on a, à la fin du match, écrit et contacté. Ce que Balotelli a fait est inexplicable, parce que, sans aucune raison, il a lancé un pilori sur un fan et une ville ».

Vers une ouverture d’enquête ?

Sauf que cette affaire ne devrait pas s’arrêter là. Le ministre des Sports italien, Vincenzo Spadafora, s’est lui aussi exprimé. « En tant que représentant italien des institutions, je suis profondément embarrassé par certains épisodes d’intolérance et de discrimination. Je sais que tous les acteurs impliqués sont sensibles et engagés à réprimer ces phénomènes, il est donc nécessaire – et j’insisterai avec eux avec Federcalcio et Leghe – pour que des initiatives concrètes soient adoptées. La majorité silencieuse des supporters pousse un cri face à cette barbarie et renvoie aux valeurs nobles dont le football est toujours porteur », a annoncé celui qui est aussi député.

Une enquête devrait être ouverte et Gerardo Mastrandrea, le juge sportif, devrait s’exprimer ce mardi pour demander au procureur fédéral d’ouvrir une enquête. Le club de Mario Balotelli a aussi réagi ce dimanche soir. « Le Brescia Calcio stigmatise le comportement de certains fans de l’équipe à domicile qui sont devenus les protagonistes d’un comportement indigne et non civilisé, au détriment du joueur Mario Balotelli », peut-on ainsi lire.

« Vous avez montré que vous êtes de vrais hommes »

Enfin, Mario Balotelli, lui aussi, a écrit quelque chose à ce propos, comme à son habitude sur son compte Instagram. « Merci à tous les collègues sur le terrain, à la solidarité que j’ai eue avec moi et à tous les messages que vous j’ai reçus de vous, mes fans .. merci beaucoup, vous avez montré que vous êtes de vrais hommes, pas comme ceux qui nient les preuves », a indiqué l’attaquant international italien. Gageons maintenant que de vraies sanctions soient prises et surtout que ce phénomène soit banni des stades, à tout jamais.