La Belgique éliminée, Roberto Martinez démissionne

La Belgique éliminée, Roberto Martinez démissionne

Roberto Martinez a annoncé sa démission à la tête des Diables Rouges de la Belgique après l’élimination en phase de groupe de la Coupe du Monde au Qatar.

Impuissante face à la Croatie (0-0), la Belgique a terminé troisième du groupe F. Résultat : après une demi-finale en 2018, les Diables Rouges disent adieu au Qatar avant même les huitièmes de finale. Une première depuis 22 ans.

Un choc surtout pour la génération dorée belge emmenée par Eden Hazard, Kevin De Bruyne et Romelu Lukaku. Un drame pour Roberto Martinez. Nommé à la tête de la Belgique en août 2016, l’Espagnol était arrivé avec la réputation d’un coach pratiquant un jeu attractif idéal pour les stars de la sélection. Les attentes étaient donc très élevées.

Une fin de règne amère

En 2018, lors de la Coupe du Monde en Russie, l’ancien entraîneur d’Everton pensait pouvoir toucher le Graal en battant le Brésil en quart de finale. Mais ça, c’était avant de se casser les dents sur la France. Ce qui ne l’a pas empêché de décrocher une belle troisième place. Trois ans plus tard, les Belges sont sortis en quart de finale de l’Euro par les futurs champions italiens. En 2022, cette énorme désillusion lors du Mondial qatari a finalement sifflé la fin de règne de Martinez. En fin de contrat, l’Espagnol a annoncé qu’il ne briguera pas de nouveau mandat.

« Il n’y a pas de regrets à avoir aujourd’hui mais bien sûr les deux premiers matches. Cela reste toujours difficile de gagner les matchs de poule et on ne l’a pas fait. Mais cela reste le même feeling que perdre en phase à élimination directe. Si c’est la fin d’une génération dorée ? Non il y a encore des joueurs comme Tielemans et Doku qui vont apporter de grandes choses. La génération dorée va apporter beaucoup à la génération future. C’est clairement insuffisant d’être éliminé dans cette phase de groupe après tout ce que nous avons fait. C’était mon dernier match comme sélectionneur de la Belgique. Je dis au revoir à l’équipe nationale, et c’est plein d’émotion comme vous pouvez l’imaginer. L’élimination n’y change rien, même si on avait été champion du monde je serais parti. Ma décision a été prise avant la Coupe du Monde », a-t-il confié en conférence de presse. La Belgique va désormais devoir se trouver un nouveau sélectionneur.