L’année de Liverpool en chiffres

L'année de Liverpool en chiffresRoi d’Europe, patron de la Premier League et champion du monde depuis ce 21 décembre, retour sur quelques statistiques marquantes de l’année jalonnée de trophées de Liverpool.

146 Comme le nombre de points engrangés par Liverpool en Premier League depuis le début de la saison dernière. Les Reds affichent un bilan de 46 victoires, 8 nuls et 1 seule défaite en 55 matches de championnat.
108 secondes ont suffi à Mohamed Salah pour trouver les filets et devenir le deuxième buteur le plus rapide d’une finale de Ligue des champions de l’UEFA. En 2005, le défenseur de l’AC Milan Paolo Maldini avait fait mieux en ouvrant le score en 50 secondes face à… Liverpool. Menés 0-3, les Anglais l’avaient emporté au terme d’une spectaculaire remontée.
102 victoires en 161 matches de Premier League : tels sont les états de service de Jürgen Klopp à Anfield. L’Allemand a atteint la barre des 100 succès en championnat en moins de rencontres que tout autre entraîneur de l’histoire de Liverpool.
97 points figuraient au compteur de Liverpool à la fin de la saison 2018/19. Aucune équipe n’avait amassé un tel butin sans s’adjuger la Premier League. À titre de comparaison, Manchester United a remporté le championnat avec 75 points en 1996/97. C’est la meilleure performance jamais réalisée par le club, et la troisième de l’histoire de l’élite anglaise (extrapolation basée sur des saisons de 38 matches et trois points par victoire).
54 buts (40 réalisations, 14 passes décisives) ont été marqués ou servis par Mohamed Salah en 46 matches de Premier League à Anfield.
49 points ont été empochés par les Reds lors de leurs 17 premiers matches de la campagne de Premier League 2019/20. C’est le meilleur début de championnat de l’histoire du club.
34 matches de championnat ont eu lieu depuis le dernier revers des troupes de Klopp, qui ont ainsi battu le précédent record du club de 31 rencontres sans défaite entre mai 1987 et mars 1988 (23V, 8N, 0D). C’est la troisième plus longue série de l’histoire de la Premier League, derrière le Chelsea de José Mourinho (40 entre 2004 et 2005) et les Invincibles d’Arsenal d’Arsène Wenger (49 entre 2003 et 2004).
31 mois se sont écoulés depuis la dernière défaite de Liverpool à domicile en championnat. La dernière équipe à avoir vaincu les Reds à Anfield dans un match de Premier League est Crystal Palace, en avril 2017.
25 des 26 derniers matches de championnat de Liverpool se sont terminés par la victoire des Reds, qui ont en outre inscrit au moins deux buts dans 24 de ces 26 sorties.
24 matches européens (17V, 7N) sans défaite à domicile, tel est le rendement de Liverpool à ce jour. La dernière équipe à s’être imposée à Anfield dans le cadre de la compétition continentale est le Real Madrid, en octobre 2014.
17 victoires en championnat ont été enchaînées par les Reds entre mars et octobre 2019. C’est la plus longue série victorieuse de l’histoire du club.
16 des 18 joueurs de champ alignés par Liverpool cette année ont inscrit des buts. Seule la saison 2015/16 avait vu plus de Reds trouver la cage en une même campagne (17).
13 trophées européens figurent au palmarès de Liverpool, après y avoir ajouté une Ligue des champions et une Supercoupe de l’UEFA cette année. C’est plus du double par rapport aux autres équipes anglaises, la plus proche étant Manchester United avec six titres.
3 trophées internationaux en un an – Coupe d’Europe/Ligue des champions, Supercoupe d’Europe et Coupe intercontinentale/Coupe du Monde des Clubs de la FIFA : aucun club anglais n’avait réalisé ce triplé avant que Liverpool écrive une nouvelle page d’histoire à Doha.
0 Aucune équipe n’était parvenue à remonter un déficit de trois buts concédés en demi-finale aller de Ligue des champions de l’UEFA, jusqu’à l’exploit de Liverpool face au FC Barcelone cette année.
0 Comme le nombre de matches européens à élimination directe perdus par Liverpool depuis l’arrivée de Klopp sur le banc. L’Allemand a conduit ses hommes en finale de toutes les campagnes européennes auxquelles il a participé depuis sa nomination en 2015. C’est le premier entraîneur à réussir ce tour de force avec un club anglais.