Le baiser de Carlos Tevez et les larmes de Maradona

Le baiser de Tevez et les larmes de Maradona

Boca Juniors est champion d’Argentine à l’issue d’une dernière journée qui restera dans les anales du football. Carlos Tevez a été décisif lors du match, samedi soir à la Bombonera.

«Boca est un délire, Boca est une fête interminable dans une Bombonera mémorable», écrit le journaliste Matías Bustos Milla dans le quotidien argentin Clarin au lendemain d’une soirée historique pour Boca Juniors. Le club de Buenos Aires a remporté pour la 34e fois le championnat d’Argentine au terme d’un scénario à suspense samedi. Avant la 23e et dernière journée, le rival de River Plate était en tête du classement avec un point d’avance. Mais les hommes de Marcelo Gallardo ont failli au pire moment, accrochés par le 14e, l’Atlético Tucuman (1-1). Dans le même temps, ceux de Miguel Angel Russo faisaient le job contre le Gimnasia d’un certain Diego Maradona (1-0).

Le héros du Xeneize se nomme Carlos Tevez, auteur du but de la victoire d’une belle frappe du droit à 20 mètres à la 72e minute. L’Apache, 36 ans, a fait exploser la Bombonera et offert à Boca un nouveau titre de champion. «C’est l’une de mes plus grandes émotions vécues grâce au football. Ce titre est comme le premier pour moi», a confié l’ancien attaquant des deux Manchester (City et United), revenu à Boca Juniors il y a deux ans après une pige en Chine (Shanghai Shenhua) qui avait fait de lui le joueur le mieux payé au monde (38 M€/an). Avant le match, il était allé embrasser sur la bouche Diego Maradona lors d’une séquence qui fait déjà le tour du monde. «Je savais que je devais embrasser Diego, ça m’a porté chance», a souri le héros. Malgré la défaite, Maradona avait le sourire. Le peuple de Boca, son club de cœur, l’a reçu comme le dieu vivant qu’il est. Une soirée presque parfaite en présence de sa fille Dalma et de son petit-fils, Benjamin Agüero.