Le Barça défait, City sans pitié, le Bayern déroule, la Juve et l’inter assurent

Granada 2-0 FC Barcelone

Tours d’horizon de ce samedi dans les grands championnats, notamment en Allemagne, en Angleterre, en Espagne et en Italie. Avec notamment la défaite du Barça ou le carton de Manchester City.

Premier League

Le grand huit de Manchester City

Comme le dit (presque) l’adage, la vérité d’un week-end n’est pas celle du suivant. Lors de la dernière journée, Manchester City avait chuté à Norwich (3-2), tandis que Watford repartait malheureux d’un nul très encourageant contre Arsenal (2-2). De quoi être optimiste, pour les hommes de Quique Sanchez Flores, en ce bel après-midi. Un petit peu moins, toutefois, après avoir encaissé cinq buts lors des dix-huit premières minutes, record historique de Premier League. Suite à cette incroyable furia menée par David Silva (1ère), Agüero (3e), Mahrez (12e), Bernardo Silva (15e) et Otamendi (18e), les Skyblues se sont fait plaisir, parfois un peu trop, croquant dans la surface au lieu d’enfoncer une équipe de Watford à la rue du début à la fin. Mais l’implacable domination de City ne pouvait rester sans récompense jusqu’au bout : en seconde période, Bernardo Silva (48e, 60e, premier triplé en carrière du portugais) et De Bruyne, d’une frappe foudroyante (60e), ont alourdi un peu plus encore la marque. Score final 8-0 : effectivement, un bel après-midi.

Les résultats de la 6e journée de Premier League

Southampton 1-3 Bournemouth
Leicester 2-1 Tottenham
Manchester City 8-0 Watford
Everton 0-2 Sheffield United
Burnley 2-0 Norwich
Newcastle 0-0 Brighton

Dimanche

West Ham – Manchester United (15 heures)
Crystal Palace – Wolverhampton (15 heures)
Chelsea – Liverpool (17h30)
Arsenal – Aston Villa (17h30)

Liga

Grenade fait exploser le Barça

Mou, dénué d’idées, sans inspiration. Le FC Barcelone a montré un bien pâle visage ce samedi soir. Et, malgré du mieux avec les entrées d’Ansu Fati et d’un certain Lionel Messi en seconde période, le Barça n’a pas su forcer le verrou de Grenade. Pire : David a surpris Goliath dès la première minute du match, par l’intermédiaire de Ramon Azeez, sur une tête à quelques centimètres du but vide. Avant de doubler la mise par Vadillo, sur un penalty concédé par Arturo Vidal, entré en jeu seulement trois minutes plus tôt. Si c’est surtout par ses valeurs défensives que Grenade a brillé, ses contre-attaques ont sans cesse exposé les Catalans (4 tirs cadrés, un seul pour le Barça). Une constante dans la qualité depuis le début de la saison : ce samedi soir, les hommes du jeune Diego Martinez (38 ans) sont provisoirement premiers de Liga ! Le Barça, quant à lui, inquiète sérieusement.

Les résultats de la 5e journée de Liga

Osasuna 0-0 Betis Séville
Villarreal 2-0 Valladolid
Levante 0-0 Eibar
Atlético Madrid 0-0 Celta Vigo
Grenade 2-0 FC Barcelone

Dimanche

Getafe – Majorque (12 heures)
Espanyol – Real Sociedad (14 heures)
Valence – Leganés (18h30)
Athletic Bilbao – Alavés (18h30)
FC Séville – Real Madrid (21 heures)

Serie A

La Juve assure le minimum

La Juventus recevait le Héllas Verone ce samedi dans un match où les deux équipes auront eu leur temps fort. Les hommes de Maurizio Sarri auront beaucoup souffert, et se seront fait peur dans cette rencontre. Ils ont d’ailleurs concédé, presque logiquement, l’ouverture du score après une action spectaculaire. Di Carmine voyait d’abord son penalty frapper le poteau avant que Lazovic ne touche également la barre en reprenant le cuir. Dans la continuité de l’action, Miguel Veloso envoyait finalement un missile dans la lucarne de Buffon (0-1, 20e). Mais la Vieille Dame a au moins eu le mérite de réagir rapidement grâce à Ramsey qui, bien décalé par Ronaldo, venait tromper Silvestri (1-1, 31e). Pourtant, après ce but, la Juventus ne parvenait pas à se montrer dangereuse, avec un Dybala et un Ronaldo toujours plus isolés sur le front de l’attaque, bien cadenassés aussi par un bloc adverse plutôt solide. Il a fallu attendre le retour des vestiaires et un penalty transformé par Ronaldo (2-1, 49e) pour que les Turinois passent devant. Et si les hommes d’Ivan Juric tentaient en fin de match de revenir, c’est bien la Juventus qui a pris les trois points et qui signe sa troisième victoire en Championnat.

L’Inter poursuit son show en dominant l’AC Milan (0-2)

Quatrième match et quatrième victoire pour l’Inter, qui a tranquillement dominé son voisin milanais lors du derby, samedi soir (0-2). Lukaku a inscrit le deuxième but.

Forts de leurs certitudes nées de leurs trois victoires en autant de matches de Serie A au coup d’envoi, les Intéristes entendaient prouver à l’occasion du derby qu’ils ont cette saison les moyens d’être plus que de simples spectateurs du duo Juventus-Naples. Après 90 minutes d’un match maitrisé, ils ont montré qu’il faudrait bel et bien compter sur eux cette année. Une victoire 2-0 face au rival milanais qui n’a souffert aucune contestation. Le succès des hommes d’Antonio Conte s’est dessiné en seconde période. Brozovic, sur un coup franc joué à deux, a tout d’abord profité de la naïveté des Rossoneri pour tenter sa chance. Une frappe contrée par le malheureux Rafael Leao qui n’a laissé aucune chance à Gianluigi Donnarumma, pris à contre-pied (1-0, 49e). Un but dès le retour des vestiaires qui a assommé les coéquipiers d’un Kristof Piatek esseulé à la pointe de l’attaque. C’est ensuite Romelu Lukaku qui a profité d’un centre parfait de Nicolo Barella pour croiser sa tête, et mettre fin aux espoirs des joueurs du Milan.

Les résultats de la 4e journée de Serie A

Cagliari 3-1 Genoa
Udinese 0-1 Brescia
Juventus 2-1 Hellas Vérone
AC Milan 0-2 Inter Milan

Dimanche

Sassuolo – SPAL (12h30)
Bologne – AS Roma (15 heures)
Sampdoria – Torino (15 heures)
Lecce – Naples (15 heures)
Atalanta – Fiorentina (18 heures)
Lazio – Parme (20h45)

Bundesliga

Le Bayern déroule, Lewandowski affole les compteurs

Opposé à Cologne ce samedi, le Bayern Munich a célébré comme il se devait le début de l’Oktoberfest (4-0) en prenant, au moins provisoirement, la tête du classement. Comme la bière en centre-ville, les occasions ont coulé à flot sur la pelouse de l’Allianz Arena, et Robert Lewandowski en a profité pour marquer un peu plus les esprits. Auteur d’un doublé sur deux passes décisives de Joshua Kimmich (un face-à-face conclu avec un peu de réussite plein axe, 3e ; puis une tête placée sur corner, 48e), l’avant-centre polonais a porté son total à neuf buts en cinq journées ! Du jamais-vu depuis Peter Meyer en 1967-68. Solide. Lewandowski en est désormais à 211 réalisations en 295 apparitions en Bundesliga. Le quatrième meilleur buteur de l’histoire du Championnat allemand, Manfred Bürgsmüller (213), n’est plus très loin, Jupp Heynckes (troisième avec 220 unités) non plus. Grand seigneur, l’ancien attaquant de Dortmund aurait pu soigner un peu plus ses stats mais a laissé à Philippe Coutinho le soin de transformer un penalty (62e), avant de quitter le terrain pour assister au quatrième but de l’après-midi, signé d’une autre recrue estivale, Ivan Perisic (73e). Une semaine décidément réussie pour le Bayern, qui avait déjà surclassé l’Étoile Rouge en Ligue des champions mercredi (3-0).

Les résultats de la 5e journée de Bundesliga

Schalke 04 2-1 Mayence
Fribourg 1-1 Augsbourg
Bayern Munich 4-0 Cologne
Bayer Leverkusen 2-0 Union Berlin
Hertha Berlin 2-1 Paderborn
Werder Brême 0-3 RB Leipzig

Dimanche

Borussia Mönchengladbach – Fortuna Düsseldorf (15h30)
Eintracht Francfort – Borussia Dortmund (18 heures)

Lundi

Wolfsburg – Hoffenheim (20h30)