« Le dépit est réel… Mbappé est condescendant »

Le dépit est réel… Mbappé est condescendant

Le football moderne n’est pas du goût de tout le monde. Des hommes comme Éric Carrière ont décidé de claquer la porte de cet environnement que l’ancien international français juge sans valeurs, taclant Kylian Mbappé en passant.

« Moi je suis au top et la Fédé, ça ne va pas »

Consultant sportif, Éric Carrière ne travaillera plus sur la chaîne Canal Plus. « J’ai pris la décision d’arrêter à la fin de la saison mon activité pour me consacrer à l’autre métier qui me passionne depuis 2010, celui d’entrepreneur pour Caves Carrière », a-t-il déclaré dans une interview accordée au journal L’Équipe. Dégoûté par ce monde, le milieu offensif à la retraite a pris sur lui de mettre à exécution ce choix bien mûri, en suivant les pas de sa satisfaction :

« Le plaisir est moins là, en tout cas, et le dépit est réel. Ensuite, il y a les valeurs, liées à l’éducation de mon papa, aux entraîneurs qui ont été des figures pour moi comme Pascal Sempé et Gérard Rabier, des passionnés, des éducateurs. Bien sûr, tout évolue mais depuis dix à quinze ans, les valeurs… Quand je vois Frédéric Antonetti et Sylvain Armand qui se tapent dessus, des entraîneurs qui vont gueuler sur l’arbitre parce que leur joueur est au sol alors qu’on sait qu’il n’a rien. Je suis usé de dire ça à la télévision car cela ne change rien. On signe pourtant un document quand on prend une licence mais on se rend compte que ce n’est que du vent, que des mots », a confié Carrière, poursuivant :

« Je sais ce que c’est de prendre un ballon dans le visage, on me ressort souvent cette photo (de lui, le visage écrasé par le ballon). Cela fait mal mais bon, ça va. Là, tu as des mecs, ils font 1,90 m, (…) tu les touches à peine, ils restent au sol. Kimpembe est très fort mais il va mettre des boîtes et dès qu’il prend un petit coup, c’est la fin du monde ! Je n’ai pas non plus envie de voir Mbappé se tourner vers le public et lever les bras parce que Danilo ne lui met pas le bon ballon. Ce n’est pas un bon comportement. Toutes les mauvaises attitudes qu’on laisse passer, qui sont autorisées, viennent polluer cet esprit d’équipe. L’individualisme, c’est hyper contagieux ». Et Kylian Mbappé de prendre pour son grade :

« On n’est plus dans du sport co ! C’est comme Guy Roux, que j’ai connu à Lens et qui mettait du strap sur le logo de l’équipementier du club parce qu’il voulait son propre contrat perso. Comportement individualiste. Dire que l’argent gagné par la Fédé ne sera pas reversé au foot amateur… C’est beaucoup plus compliqué que ça. De l’argent pro qui part vers le monde amateur, il y en a, cela pourrait être mieux mais là, ça fait un peu « moi je suis au top et la Fédé, ça ne va pas ». C’est aussi un des éléments qui m’amènent à arrêter, c’est qu’on ne peut pas dire ce que l’on pense des joueurs. Je suis désolé mais Mbappé est condescendant avec ses adversaires. Il est meilleur, plus rapide et parfois les autres font faute sur lui par maladresse. Et on me rétorque qu’il est irréprochable depuis le début de saison. La preuve que non ».