Le FC Barcelone s’impose face à Getafe 2-1

Le FC Barcelone s'impose face à Getafe 2-1

Particulièrement scruté, le duo Messi-Griezmann a contribué à la victoire étriquée du FC Barcelone sur Getafe. Si, par séquences, il y a eu du mieux entre le numéro 10 et l’international français, buteur sur une passe décisive de l’Argentin, leur relation technique reste à parfaire.

Après que les onze titulaires du jour côté locaux ont apporté leur soutien à Ousmane Dembélé, gravement blessé, en arborant un maillot floqué du nom du français en entrant sur la pelouse, la rencontre entre Getafe, sensation de la Liga (3e) et le Barça, qui accusait trois points de retard sur le leader madrilène au coup d’envoi, pouvait débuter. Et si l’enjeu était en partie de savoir sir les Catalans allaient rejoindre le Real en tête avant le déplacement des Merengue à Vigo, 90 000 paires d’yeux – si l’on s’en tient au Camp Nou – étaient braquées sur deux hommes ayant alimenté les débats toute la semaine. Et 30 minutes durant, Lionel Messi et Antoine Griezmann ont donné du grain à moudre à ceux qui estiment que ces deux-là ne sont pas faits pour s’entendre. Pis, les deux gauchers ne se sont trouvés qu’une poignée de fois. Mais peu après la demi-heure de jeu, le duo Messi-Griezmann ne s’y serait sans doute pas pris autrement s’il avait souhaité éteindre la polémique.

Griezmann a failli rendre la pareille à Messi

Après un relais avec Frenkie de Jong, l’Argentin servait Samuel Umtiti qui le retrouvait dans l’axe avant que la magie n’opère. D’une subtile déviation, le numéro 10 mettait son avant-centre sur orbite. Griezmann n’en demandait pas tant et pouvait, à l’aide d’un magnifique petit piqué, placer le Barça aux commandes d’une rencontre jusque-là compliquée pour les siens (33e). La suite ? Une relation technique qui semblait alors en nette amélioration et qui aurait pu voir le Français rendre la pareille à son meneur de jeu si David Soria n’avait pas accompli un petit miracle (45e +3). A la mi-temps et après que « Grizi » et la « Pulga » ont été à l’origine du second but des Blaugrana (Sergi Roberto, 39e), le Barça semblait avoir fait le plus dur.

Le Français élu homme du match

C’était sans compter sur un relâchement coupable des Catalans au retour des vestiaires. Non pas tant dans le jeu à proprement dit, puisqu’à 20 minutes du terme les coéquipiers de Sergio Busquets avaient eu le ballon dans les pieds 80% du temps, mais plutôt, une fois n’est pas coutume, en termes de concentration. Sans un double arrêt décisif de Marc-André ter Stegen (71e), Getafe aurait même pu nourrir l’espoir de renverser totalement la rencontre. Car entre-temps et comme pour mieux raviver les débats, Messi avait oublié Griezmann sur un contre qui aurait dû permettre au Barça de tripler la mise (61e), et Angel tiré profit de la passivité de la défense locale et (très) joliment réduit la marque (66e). Bilan en clair-obscur donc, pour les hommes de Quique Setien. Mais Messi et Griezmann – qui a par ailleurs été élu homme du match – se sont échangés plusieurs ballons, au moins. Les plus optimistes pourront même retenir la dernière frappe de balle de l’international français (76e), trop croisée pour permettre à son équipe de s’offrir une fin de match tranquille, mais qui intervenait après un bon service du sextuple Ballon d’Or France Football.