Le gouvernement français accorde des dérogations aux joueurs étrangers

Le gouvernement français accorde des dérogations aux joueurs étrangers

Le gouvernement français a choisi d’accorder des dérogations aux joueurs étrangers souhaitant répondre à l’appel de leurs sélections pendant la trêve internationale de la fin du mois de mars, mais à certaines conditions seulement.

La Ligue de football professionnel (LFP) a envoyé un mail à tous les clubs ce matin, dans le but de préciser ce cadre. Les joueurs concernés sont tenus d’emprunter un jet privé au retour et de procéder à un test PCR chaque jour pendant les sept jours qui suivent leur retour en France, dans le but d’éviter une septaine.

Le protocole Covid devra être appliqué en sélection. Et si Memphis Depay pourra jouer les matches avec sa sélection, seize fédérations ne pourront rapatrier les joueurs en vols privés: Mali, Comores, Macédoine, Tunisie, Congo, Sénégal, Togo, Cote d’Ivoire, Mauritanie, Guinée, Afrique du Sud, Haïti, Maroc, Mali, Niger, et Burkina Faso.

En fait, si une sélection africaine veut affréter un vol privé (et peut le faire, surtout), il n’y aura pas de septaine non plus. C’est plus une question de moyens pour les sélections africaines. Plusieurs clubs de Ligue 1 s’étaient appuyés sur une circulaire de la FIFA pour conserver leurs joueurs pendant la trêve, en raison du risque sanitaire.