Le PSG a tenté de piquer Ansu Fati à Barcelone

Le PSG a tenté de piquer Ansu Fati à Barcelone

Le PSG est définitivement bien installé au sommet du football européen. Désormais il faudra compter sur eux pour aller titiller les plus grosses écuries sur le marché des transferts. En plus de Lionel Messi, Paris aurait pu acquérir son successeur : Ansu Fati.

Le PSG, Jorge Mendes et Ansu Fati

Oui, Anssumane Vieira Fati a failli jouer pour le club parisien. Leonardo est à l’affût des stars, de leurs graines et Fati a failli passer à la trappe. Selon les informations de Mundo Deportivo, le natif de Bissau en Guinée Bissau serait probablement à Paris actuellement si Jorge Mendes son agent, avait réussi à le libérer du contrat qui le liait à Barcelone jusqu’en 2022.

Un salaire mirobolant pour Ansu Fati

Maintenant c’est trop tard. Ansu Fati est désormais lié au FC Barcelone jusqu’en 2027 et sa clause libératoire est d’un milliard d’Euros. Des chiffres mirobolants, maintenant récurrents au Real Madrid comme à Barcelone, dont le but est clairement d’empêcher ceux que Javier Tebas, le président de la Ligue Espagnole, appelle les clubs-États, de mettre la main sur ces grands talents.

En effet, la force financière du PSG effraye et aurait pu déstabiliser le petit Fati. Paris était prêt à lui donner un salaire de 15 millions d’Euros nets par an assortie d’une prime à la signature de 30 millions d’Euros.

Le PSG n’était pas seul

Le PSG n’est pas le seul club qui a été attiré par Ansu Fati. On a parlé de Manchester City mais pas de Liverpool. Mundo Deportivo affirme également que Jürgen Klopp, fan d’Ansu Fati, aurait été prêt à débourser 15 millions d’Euros nets par an pour le plus jeune buteur de l’histoire de l’équipe nationale d’Espagne (17 ans et 311 jours). Soit le même salaire que lui proposait Paris. Comme quoi, il n’y a pas que les clubs-États qui ont les poches pleines.