Le tirage au sort complet des éliminatoires de la CAN 2023 !

Le tirage au sort complet des éliminatoires de la CAN 2023 !

Le tirage au sort du deuxième tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2023) en Côte d’Ivoire a eu lieu ce mardi 19 avril, en Afrique du Sud. Les 48 sélections africaines engagées ont été réparties dans 12 groupes de quatre. La moitié d’entre elles obtiendra son ticket pour la CAN (23 juin-23 juillet 2023).

Excepté six pays éliminés au premier tour, quasiment toute l’Afrique du football était concernée par ce tirage au sort de la phase de poules des éliminatoires de la CAN 2023, en Côte d’Ivoire.

Dans les studios de la chaîne SuperSport à Johannesburg, l’Ivoirien Salomon Kalou et le Sud-Africain Lucas Radebe ont placé les 48 sélections dans 12 groupes de quatre :

Groupe A : Nigeria, Sierra Leone, Guinée-Bissau, Sao Tomé-et-Principe ou Maurice*

Groupe B : Burkina Faso, Cap-Vert, Togo, Eswatini

Groupe C : Cameroun, Kenya, Namibie, Burundi

Groupe D : Égypte, Guinée, Malawi, Éthiopie

Groupe E : Ghana, Madagascar, Angola, Centrafrique

Groupe F : Algérie, Ouganda, Niger, Tanzanie

Groupe G : Mali, Congo, Gambie, Soudan du Sud

Groupe H : Côte d’Ivoire, Zambie, Comores, Lesotho

Groupe I : RD Congo, Gabon, Mauritanie, Soudan

Groupe J : Tunisie, Guinée équatoriale, Libye, Botswana

Groupe K : Maroc, Afrique du Sud, Zimbabwe, Liberia

Groupe L : Sénégal, Bénin, Mozambique, Rwanda

Au préalable, les 48 équipes engagées étaient réparties dans quatre pots en fonction du dernier classement FIFA établi le 31 mars. Ainsi, impossible d’avoir les meilleures sélections africaines telles que le Sénégal, le Maroc, le Nigeria, l’Égypte, le Cameroun ou encore la RD Congo dans le même groupe.

Doutes sur les participations du Kenya et du Zimbabwe

À noter que la Côte d’Ivoire, placée dans la poule , est qualifiée d’office en tant que pays hôte. Ainsi, … se disputeront le seul ticket disponible dans ce groupe.

Autre particularité de ce tirage au sort : les cas particuliers du Kenya et du Zimbabwe, suspendus par la FIFA, le 24 février, pour interférence politique. Si leur suspension n’est pas levée deux semaines avant la première journée des éliminatoires en juin, elles « seront considérées comme perdantes et éliminées de la compétition ». Si tel est le cas, leurs groupes seront composés de trois équipes, avec toujours deux billets pour la Côte d’Ivoire à la clé.