Leonardo veut «déstabiliser» Messi selon la presse espagnole

Leonardo veut «déstabiliser» Messi selon la presse espagnole

Les propos du directeur sportif du PSG sur Messi ont eu un vif écho du côté de Barcelone à un mois du match de Ligue des champions entre les deux clubs.

Il fallait s’y attendre. En évoquant dans un entretien à France Football le potentiel intérêt du PSG pour Lionel Messi, Leonardo, le directeur sportif du PSG, ne pouvait que susciter des réactions passionnées du côté de Barcelone. A un mois du huitième de finale aller – le 16 février – entre les deux clubs, la presse catalane n’a ainsi pas manqué de réagir. Les deux quotidiens sportifs de la région, Sport et Mundo Deportivo, font ainsi un large écho aux propos de Leonardo et y consacrent leurs unes.

Mundo Deportivo voit dans la phrase « les grands joueurs comme Messi seront toujours mis sur la liste du PSG » du directeur sportif parisien, une « tentative pour déstabiliser ». « Je ne sais pas si Messi à Paris, c’est faisable… avait ajouté Leonardo. Mais on est assis à la grande table de ceux qui suivent le dossier de près. En fait, non, on n’est pas encore assis, mais notre chaise est juste réservée au cas où… »

« Ces propos de Leonardo sont une confirmation de l’intérêt du PSG à signer gratuitement Messi, étant donné que son contrat prend fin le 30 juin, alors qu’il aura déjà 34 ans, écrit Fernando Polo dans Mundo Deportivo. Ils sont également un nouveau clin d’œil aux déclarations de Neymar il y a un peu plus d’un mois quand il disait que son intention était de « jouer avec Messi l’année prochaine ». La nomination de Mauricio Pochettino, l’ami de Leo, en tant que remplaçant de Thomas Tuchel à Noël, est un autre atout pour attirer le « 10 » du Barça. »

Du côté de Sport, autre quotidien sportif catalan, on souligne que Leonardo confirme l’intérêt du PSG pour Messi. Le journaliste Sergi Capdevila écrit que Paris est avec Manchester City, le seul club au monde à disposer des ressources économiques pour offrir au numéro 10 argentin de quoi maintenir les mêmes conditions financières qu’aujourd’hui. Là encore, Sport rappelle les déclarations de Neymar à vouloir rejouer avec son ami Messi et remarque que « vu la situation financière alarmante du Barça, cela ne pourra se produire qu’à Paris ».

« En tout cas, conclut Sergi Capdevila, la « menace » du PSG n’est rien d’autre qu’un autre moyen de déstabiliser et d’envoyer des messages au joueur argentin, qui continue de se concentrer à 100 % sur le Barça ».

Du côté de Barcelone, ce mardi, la préoccupation première restait de connaître la sanction de l’Argentin à la suite de sa première expulsion en 753 matchs avec le Barça, dimanche, en Supercoupe d’Espagne.

Mais son avenir à l’issue de la saison reste aussi dans l’actualité. Alors que les élections pour la présidence du Barça, initialement prévue dimanche, ont été reportées en raison des conditions sanitaires, le site de Mundo Deportivo rapporte les propos de Joan Laporta, candidat à la présidence du club, dans l’émission El Transistor de la radio Onda Cero : « Je n’ai pas parlé avec Messi. Il peut se laisser convaincre mais je pense qu’il veut rester. Cette conversation n’a pas eu lieu parce que la proposition qui doit être faite doit lui convenir. Nous ferons tout notre possible pour qu’il reste. »