Les confidences de Suarez sur Messi à Paris : « Il m’a dit qu’il souffre »

Les confidences de Suarez sur Messi à Paris :

Luis Suarez, ami intime de Lionel Messi, explique le problème de l’attaquant argentin qui tarde à s’imposer depuis qu’il a rejoint le Paris Saint-Germain.

Dans un entretien accordé en Amérique du Sud, le joueur de l’Atlético de Madrid a évoqué le cas de son ami argentin.

Samedi soir à Lens, Lionel Messi en a probablement déçu plus d’un. Une fois encore, la star argentine n’a pas été foncièrement mauvaise, pouvant même être considérée le joueur le plus en vue côté parisien. Mais pour sa huitième titularisation en Ligue 1, on pouvait tout de même en attendre plus au vu du talent du bonhomme. Même si c’est probablement lors des matchs couperets en Europe qu’il est le plus attendu au tournant, on peut le dire, l’aventure parisienne de Messi n’est pas forcément brillante.

Et en Espagne, certains évoquent déjà un mal-être de l’Argentin du côté de la capitale parisienne, et notamment de sa compagne, qui regretterait Barcelone. Le joueur avait d’ailleurs expliqué ne pas être totalement à l’aise dans la ville dans une interview début novembre. Son ami Luis Suarez, très proche de la famille Messi, a d’ailleurs tenu des propos allant dans ce sens pour TNT Sports.

Messi n’aime pas le froid français

« Ma relation avec Leo est intacte, et on continue de parler tous les jours. On essaye de ne pas parler des attentes qu’il y a autour de nous, on parle des matchs, de nos familles.. Il m’a dit que quand il joue dans le froid il souffre beaucoup, surtout à cause de la neige. Il doit encore s’habituer au froid de là-bas, c’est clair », a ainsi lancé le joueur uruguayen.

« Ce fut bizarre de s’affronter au Camp Nou (en référence au match entre le Barça et l’Atlético l’an dernier, NDLR). Mais quand on joue avec l’Argentine et l’Uruguay c’est différent, ce sont de beaux matchs, avoir Leo en rival c’est compliqué », a ajouté le numéro 9 de l’Atlético. Voilà un élément qui peut expliquer les prestations un peu décevantes de La Pulga donc…