Liga: la fédération refuse que le Barça soit champion si…

Liga: la fédération refuse que le Barça soit champion si...

Après l’annonce du report de l’Euro par l’UEFA, qui doit permettre aux compétitions domestiques d’obtenir des créneaux supplémentaires pour se poursuivre après la crise du coronavirus, le président de la fédération espagnole, Luis Rubiales, a martelé sa volonté que la Liga aille jusqu’au bout. Et surtout, que le classement actuel ne soit pas figé. Ce qui offrirait le titre au Barça…

Un championnat disputé jusqu’à la dernière minute du dernier match de la dernière journée. Voilà le souhait de Luis Rubiales. Alors que l’UEFA a annoncé mardi le report de l’Euro à l’été 2021, le président de la fédération espagnole (RFEF) a dit et redit dans la foulée qu’il ne voulait pas que le classement actuel de la Liga, avec un Barça leader devant le Real pour deux points, ne soit figé.

A relire : La Ligue des champions et la ligue Europa reportées

« Ce serait une injustice de figer le classement. Une énorme injustice. »

« Tous les clubs de la Liga doivent disputer tous leurs matchs. Les compétitions doivent se finir si possible avant le 30 juin, a d’abord expliqué le dirigeant. Mais si ce n’est pas possible, cette date ne doit pas être un mur infranchissable. Notre position est qu’il faut de la justice, de l’équité. Et ce ne sera le cas que si les équipes disputent toutes leurs rencontres, que si la compétition est remportée sur le terrain. (…) Si les compétitions sont organisées d’une certaine manière, elles doivent finir de cette même manière, vous ne pouvez pas changer les règles en cours de saison. (…) Ce serait une injustice de figer le classement. Une énorme injustice. Parce que le classement d’aujourd’hui ne serait probablement pas le classement à la fin. »

A relire : Cauchemar juridique en Espagne, 115 joueurs concernés

Quant aux autres scénarios envisagés pour la Liga, Rubiales n’y voit pas davantage d’intérêt. « Certains ont parlé d’une saison nulle. Mais nous ne défendons pas cela non plus. Comment procéderions-nous? Comment enlèverait-on des prix aux équipes qui ont gagné des choses tout au long de la saison? Et pour le troisième scénario, qui consisterait à bloquer le classement après les matchs allers, je n’y crois pas. Ce serait récompenser des équipes qui n’ont même plus ce classement aujourd’hui. Non, je le répète, nous devons finir la saison. Si c’est avant le 30 juin, parfait. Sinon, ce sera après. (…) Nous étendrons le calendrier aussi longtemps que nécessaire. Et cela se fera en coordination avec la Ligue. Nous voulons un accord, parce que c’est un moment historique. »