Ligue des champions : Chelsea et Mendy retrouvent les demi-finales

Partagez !

Ligue des champions : Chelsea et Mendy retrouvent les demi-finales

Dans un match où le FC Porto n’a ouvert le score qu’à la 94e minute, Chelsea et Edouard Mendy, vainqueurs 2-0 à l’aller, se qualifient pour le dernier carré de la Ligue des champions. Ils y retrouveront soit Liverpool soit le Real Madrid.

Il aura fallu attendre la 94e minute pour voir du spectacle au stade Ramon Sanchez-Pizjuan de Séville, théâtre de l’aller ET du retour de ce huitième de finale. L’avant-centre iranien Taremi nous a offert l’un des plus beaux buts de l’année en Ligue des champions. Le retourné acrobatique de l’attaquant s’est logé dans la lucarne de Mendy. Suffisant pour remporter le match (0-1), insuffisant pour éliminer Chelsea. Forts d’un matelas de deux buts d’avance acquis depuis le match aller, les Blues de Chelsea sont venus en gestionnaires. Jamais véritablement inquiétés avant le but, les Londoniens ont su gérer les temps forts portugais, comme lors des cinq premières minutes. Aucune frappe cadrée pour les deux équipes à la mi-temps, on repassera pour le spectacle. Les Portugais d’un Sergio Oliveira décevant n’ont jamais trouvé la faille d’une défense anglaise qui a rendu une copie très propre. Dès que le danger s’approchait de la cage de Mendy, Thiago Silva et Rudiger jouaient les pompiers de service. Imprenables dans les duels aériens, souvent bien placés (sauf sur le but de Taremi), les défenseurs londoniens, protégés par une paire Kanté-Jorginho sobre mais efficace, se sont montrés très convaincants contrairement au secteur offensif, une nouvelle fois décevant. Sans convaincre, mais sans trembler non plus, Chelsea fait son retour dans le dernier carré de la Ligue des champions. Ce n’était plus arrivé depuis la saison 2013-14.

La marée Kanté

Absent au match aller, l’inépuisable milieu de terrain de Chelsea faisait son retour en Ligue des champions. Et comme à son habitude, Kanté a multiplié les courses et a été omniprésent dans l’entrejeu. Dès la première minute, il lançait le ton en récupérant son premier ballon. A la 18e minute, il prenait le ballon au bord de la ligne de six mètres des Portugais après une course folle. S’il n’a pas toujours fait les bons choix, le champion du monde s’est montré précieux en multipliant les récupérations et les projections vers l’avant.

La déception Oliveira

Seul changement dans le onze portugais par rapport à l’aller, le milieu de terrain espagnol est passé à côté de son match. Buteur à cinq reprises en Ligue des champions cette saison, il n’a pas su créer le danger dans le cœur du jeu des Dragons. Pire, il a multiplié les pertes de balle, forçant son entraîneur à le sortir à la 84e minute.